Vincent Cassel voulait saluer la performance de Ladj Ly et son film, Les Misérables, aux Césars 2020, mais aussi son parcours, notamment au sein du collectif Kourtrajmé sur Instagram… Malheureusement, un hashtag a créé la polémique !

La 45ème cérémonie des Césars, qui se déroulaient ce vendredi soir à la Salle Pleyel à Paris, aura définitivement été particulièrement agitée. Tandis que la polémique autour de Roman Polanski et de son film J’accuse a provoqué de nombreuses réactions, y compris dans la salle, Aïssa Maïga a elle aussi fait parler d’elle. L’actrice de 44 ans a fait un long discours sur le manque de diversité dans le cinéma français. Une tirade de 5 minutes qui a notamment provoqué une violente réaction de Nadine Morano lui demandant de “repartir en Afrique” pour ses propos. Les mots de Vincent Cassel sur Instagram – tandis qu’il venait féliciter son ami Ladj Ly pour la réussite de son film Les Misérables, et ses 4 trophées remportés – ont également eu un retentissement inattendu.

À LIRE AUSSI: Césars 2020 : Les Misérables sacré Meilleur film, grand vainqueur de la cérémonie ! [Palmarès]

Question d’interprétation…

Vincent Cassel voulait donc célébrer un succès qui venait honorer un renouveau culturel au sein du cinéma, un renouveau cinématographique et un engagement dans l’image, un succès qui venait également récompenser le travail du collectif Kourtrajmé à travers un jeune réalisateur, Ladj Ly qui y a fait ses classes et qui en est membre, tout comme l’acteur de La Haine et de la 3ème saison de Westworld. Malheureusement, le hashtag #négrophile4life qui accompagnait son message a suscité de nombreuses critiques. Ainsi il légendait une photo d’un individu portant un blouson sur lequel est inscrit le nom de leur collectif – Kourtrajmé – entouré des 4 Césars reçus par le film Les Misérables de Ladj Ly : “Au cas où certains et certaines auraient oublié, il s’est passé quelque chose de beau, d’extraordinaire et de très important ce soir là. #message #kourtrajme #familyaffair #negrophile4life”. Une légende suivie de l’émoji doigt d’honneur. Un post qui tenait aussi rappelé l’importance de ces statuettes remises à ce film, qui a tout de même reçu le prix du Meilleur film de l’année, alors que toutes l’attention des médias était focalisée sur le malaise et la polémique autour du César remis à Roman Polanski. Dans la foulée, de nombreux internautes ont exprimé leur colère, expliquant que ce terme – négrophile dans le hashtag #negrophile4life – relevait plutôt du fétichisme et d’un racisme profond que d’un vrai soutien aux Noirs, et donc à la communauté avec laquelle l’acteur a tracé son parcours. De l’autre, beaucoup ont vu cela comme une simple provocation, mais surtout une marque de soutien, s’appuyant notamment sur les réactions positives d’Oxmo Puccino ou de Ladj Ly lui-même, qui ont applaudi son message. Faux débat donc !

Les réactions sur les réseaux…