2 ans après ses propos polémiques, Mennel est revenue en exclusivité dans Balance ton Post sur C8, et on peut dire que l’échange avec Cyril Hanouna était particulièrement remonté !

En 2018, Mennel Ibtissem participait à la 7ème saison de The Voice. Une participation rapidement entachée par les critiques autour de son port du turban et surtout, le scandale lié à  des messages complotistes suite à  l’attentat de Nice sur la Promenade des Anglais, survenu en juillet 2016. Une polémique qui l’a poussée à quitter l’émission : elle avait alors annoncé dans la foulée qu’elle allait s’installer à Denver aux Etats-Unis avec son mari. Apaisée, elle est donc d’abord revenue sur ce sujet à la demande de l’animateur et producteur de C8 : “Je suis partie. Le voyage c’est mon échappatoire, j’aime énormément voyager, ça m’inspire dans ma création artistique. […] Ce n’est pas une question de pays, c’est une question de paix intérieure, et j’ai cherché à m’apaiser. J’ai eu une opportunité de partir de France pendant un petit moment, et ça m’a apportée une certaine sérénité.” Hanouna lui a ensuite demandé si elle avait souffert de toutes les polémiques autour d’elle, ce à quoi elle a répondu : “Je pense oui…” Enfin, il lui a demandé si elle avait des regrets :  “Je ne regrette rien. Je prends les choses comme elles viennent et j’apprends à vivre avec…”

mennel hanouna balance ton post C8

Un face-à-face tendu

Discrète pendant ces 2 dernières années, elle avait choisi de revenir dans les médias en apparaissant sur le plateau de Balance ton Post ce jeudi 5 mars, pour une interview exclusive où elle s’est confiée face à Cyril Hanouna et ses chroniqueurs sur son retour en musique, mais aussi ces scandales autour d’elle. Celle qui a donc affirmé ne rien regretter et qui doit déjà faire face à une nouvelle polémique autour de son choix de ne plus porter désormais de turban pour couvrir ses cheveux (comme à l’époque de The Voice), a été confrontée à l’animateur particulièrement remonté, qui n’a pas hésité à la recadrer : “Dans toutes les émissions où j’ai été, on s’est insurgés contre toutes les formes de critiques autour de votre turban. La seule chose sur laquelle on a été intransigeants, ce sont vos tweets inadmissibles. C’était impossible de vous défendre [..] Vous étiez sur la 1ère chaîne d’Europe. The Voice est aujourd’hui une des émissions les plus regardées par les jeunes. Vous alliez devenir un symbole ou un exemple pour nombre d’entre eux, on ne pouvait pas laisser passer dans une émission média comme TPMP quelqu’un qui a fait des tweets incitant à la haine”.

Un débat qui a tourné court, pour la jeune femme qui a rappelé qu’elle ne souhaitait désormais ne s’exprimer que sur sa musique, avant de jouer en live, et au piano, son 1er single Ça va : “J’étais une personne avec certaines convictions, et puis j’étais comme cela à ce moment précis. Aujourd’hui, j’ai évolué, je change, je deviens quelqu’un de différent, mais je reste la même personne. On passe tous par un cheminement qu’il soit spirituel ou personnel et à partir de là, je pense avoir le droit de décider de changer et d’adapter ma vie selon mes envies […] Je veux juste être moi-même, présenter ce que je sais faire, et c’est tout. Si on aime, on suit, si on n’aime pas, on prend pas !