Après Pascal Praud, qui a affirmé qu’il ne porterait pas plainte contre lui, Sneazzy a pris la parole suite à la polémique provoquée par son titre Zéro Détail. Il a également fait le choix de supprimer le clip.

On en parlait aujourd’hui, Sneazzy est depuis ce week-end au coeur de la polémique après la sortie de son nouvel album Nouvo Mode ce vendredi 6 février, et du clip de son titre Zéro Détail avec Nekfeu. Un morceau dans lequel le rappeur évoque l’islamophobie et cite notamment le nom du journaliste de CNews : “Les journalistes salissent l’islam, sont amateurs comme Pascal Praud, ça mérite une balle dans le cervelet, le canon au fond de la bouche”. Une phrase qui a rapidement fait réagir, de nombreuses personnalités politiques qualifiant ces propos de menaces de mort directes envers Praud.

À LIRE AUSSI: Pascal Praud réagit à la phrase-polémique de Sneazzy

Sneazzy dédouane Nekfeu…

Ce dernier, qui avait brièvement évoqué l’affaire sur les réseaux sociaux, est revenu dessus ce lundi 9 mars au matin dans son émission. S’il disait hésiter à engager des poursuites judiciaires contre Sneazzy, il a ensuite affirmé ne pas vouloir porter plainte afin “de ne pas faire de publicité” au Mc parisien. Il a néanmoins affirmé qu’il espérait que la justice se saisisse d’elle-même de cette affaire. Selon Le Figaro, la holding Vivendi (qui détient Canal+ et Universal Music) dirigée par Yannick Bolloré serait intervenue dans ce conflit, notamment parce que Pascal Fraus est salarié par Canal+ (pour CNews) et que Nekfeu qui est un artiste Universal Music intervient sur ce Zéro Détail, et que la polémique vise autant ce dernier que Sneazzy qui est pourtant, seul, l’auteur des propos en question.
Ainsi la maison de disques, Universal Music, selon un porte parole de Vivendi, aurait envoyé un mail de rappel à l’ordre à Nekfeu, estimant que les paroles de Sneazzy “sont inadmissibles et que Nekfeu, en participant à ce morceau les a cautionnés”.

À LIRE AUSSI: Pascal Praud ne portera pas plainte contre Sneazzy et Nekfeu

Après le déferlement de réactions, Sneazzy a lui décidé de prendre la parole ce lundi après-midi en publiant un communiqué sur ses réseaux sociaux. Un long message dans lequel il explique que son message avait été mal interprété, affirmant qu’il ne visait pas directement Pascal Praud et aspirait justement à combattre la violence pouvant toucher la religion musulmane. Il a également totalement dédouané Nekfeu, en expliquant que ce dernier n’avait pas participé à l’écriture de son couplet et n’était donc en rien responsable des propos qu’il a tenu. Enfin, et s’il ne l’a pas écrit dans son message, il a fait le choix, à moins que ça ne soit la plateforme qui est agi afin de ne pas véhiculer de propos estimés déplacés, de supprimer le clip afin d’atténuer la polémique. Le morceau reste lui néanmoins disponible sur les plateformes de streaming et sur la version physique toujours disponible en magasin.