Tandis que Pascal Praud a confirmé qu’il ne porterait pas plainte contre Sneazzy et que ce dernier s’est exprimé ce lundi, Nekfeu a lui été rappelé à l’ordre par sa maison de disque, Universal.

L’affaire opposant Sneazzy à Pascal Praud se poursuit. Après la polémique de ce week-end née du titre Zéro Détail, le journaliste de CNews avait affirmé dans son émission diffusée quotidiennement qu’il réfléchissait à engager des poursuites judiciaires contre le rappeur mais aussi Nekfeu, lui aussi présent sur le morceau. Quelques heures après, il avait finalement expliqué ne pas vouloir aller plus loin afin “de ne pas leur faire de publicité”, tout en affirmant espérer que la justice se saisisse d’elle-même de cette affaire.

À LIRE AUSSI: Pascal Praud ne portera pas plainte contre Sneazzy et Nekfeu

Jusqu’ici silencieux, Sneazzy a lui choisi de prendre la parole ce lundi soir sur ses réseaux sociaux afin d’expliquer que ses propos avaient été mal compris et qu’il n’avait jamais lancé de menaces de mort contre Pascal Praud, mais s’en prenait plutôt à ceux qui salissent l’Islam et les Musulmans. Un communiqué suivi par la suppression du clip sur YouTube, bien que le titre soit toujours disponible sur les plateformes de streaming et les versions physiques de son album.

À LIRE AUSSI: Sneazzy s’exprime après la polémique autour de Pascal Praud

Nekfeu rappelé à l’ordre

Dans le même temps, le journal Le Figaro a lui dévoilé un mail envoyé par un porte-parole du groupe Vivendi à Nekfeu afin de le rappeler à l’ordre, le groupe étant propriétaire d’Universal mais aussi du groupe Canal+. Selon ce message, le fait que le rappeur ait collaboré avec son pote sur ce titre sous-entend que le Fennek cautionnait les paroles de Sneazzy et donc les présumées menaces de mort à l’encontre du journaliste. Reste à savoir comment Nekfeu accueillera cette mise en garde, ainsi que les suites que cette affaire pourraient engendrées…