Mauvaise nouvelle pour MHD. Alors qu’il avait effectué une demande de remise en liberté sous bracelet électronique, sa requête a été rejetée. Il restera donc incarcéré à la Prison de la Santé…

Emprisonné depuis la mi-janvier 2019 après une rixe mortelle ayant coûté la vie à un jeune homme, Loic K., âgé de 24 ans au moment des faits, MHD n’a eu de cesse de clamer son innocence devant la justice. Alors que le Prince de l’Afro-Trap est toujours mis en examen pour “homicide volontaire” et reste en attente de son procès, Le Parisien nous a appris ce jeudi soir qu’il avait déposé il y a plusieurs jours une demande de libération conditionnelle sous bracelet électronique. Une requête rejetée par la chambre d’instruction de la Cour d’appel de Paris, qui a ainsi confirmé son maintien en détention.

À LIRE AUSSI: MHD maintenu en détention provisoire !

“Une décision incompréhensible” selon son avocat

Dans la foulée de cette annonce, l’avocat de MHD, Maitre Archibald Celeyron, a dénoncé une décision injustifiée selon lui : “Cette décision est incompréhensible au regard de l’évolution des investigations et du projet de sortie présenté par MHD. Il reste déterminé à se battre pour prouver son innocence”. Aucune date pour un éventuel procès n’a également été communiqué, démontrant que la justice reste à la recherche d’éléments afin de présenter ce dossier à une cour. En début d’année, après un imbroglio sur les réseaux sociaux, la justice avait d’ailleurs annoncé la prolongation de la détention du rappeur pour au moins 6 mois.

À LIRE AUSSI: MHD : sa détention provisoire prolongée de 6 mois

Dans cette affaire, MHD, de son vrai nom Mohamed Sylla, est suspecté d’avoir participé au passage à tabac mortel de Loic K., un jeune homme habitant dans un quartier rival de celui du rappeur. En plus de son véhicule, qui a été utilisé pour renverser la victime, plusieurs témoins affirment l’avoir formellement reconnu. A ce jour, plus d’une dizaine de personnes sont mises en examen dans ce dossier…