Plus de 25 ans après la mort de son père, Michael Jordan doit faire face à l’éligibilité de la remise en liberté de l’un des tueurs… 

Au sommet de sa carrière en 1993, Michael Jordan a été ébranlé par le meurtre de son père, James Jordan Sr. En juillet 1993, il était assassiné alors qu’il faisait une sieste dans sa voiture sur une aire de repos de l’Highway 74 en Caroline du Nord, par 2 adolescents, Larry Martin Demery et Daniel Green. Ils ont ensuite balancé son corps dans un marais en Caroline du Sud, avant d’être interpellés parce qu’ils s’étaient servis du téléphone cellulaire de leur victime. Très proche de son père, le basketteur avait annoncé quelques mois après sa retraite sportive pour manque de motivation… avant son retour en NBA, en 1995…

Michael Jordan et James Jordan Sr
Michael Jordan et James Jordan Sr.

Bientôt libérable ?

L’un des 2 hommes impliqués dans le meurtre, Larry Demery âgé aujourd’hui de 44 ans, est éligible à une libération conditionnelle par le bureau qui gère les détenus libérables, le North Carolina Post-Release Supervision and Parole Commission. Il avait été condamné à la prison à perpétuité en 1996, avec son ami Daniel Green, après avoir plaidé coupable d’un meurtre au 1er degré, d’un vol à main armée et aussi d’une conspiration pour commettre un vol. En raison de la loi actuelle sur l’application des peines en Caroline du Nord, les crimes commis le 1er octobre 1994 ou après cette date ne sont pas admissibles à la libération conditionnelle, mais Larry Demery pourrait présenter sa demande dans le cadre d’un programme “conçu pour préparer certains détenus à une remise en liberté via des activités structurées, une évolution dans les niveaux de détention, une participation à des programmes communautaires et des dates de liberté conditionnelle prédéterminées…” Si ce programme s’appliquait à Lary Demery, le moment pourrait être difficile à vivre pour la légende du basket.

L’hommage à Kobe Bryant

Récemment, Michael Jordan a vécu un autre moment difficile. Comme de nombreux proches, il était présent à la cérémonie publique pour rendre hommage à Kobe Bryant et sa fille Gianna, tous les 2 morts dans un crash d’hélicoptère.

À LIRE AUSSI: Vanessa Bryant, Michael Jordan, Beyoncé : l’hommage poignant à Kobe

Après le discours bouleversant de Vanessa Bryant, la veuve du basketteur, c’est MJ qui avait pris la parole, en larmes : “Mon cher ami. Tu étais comme un petit frère. Quand Kobe est mort, une partie de moi est morte. A partir d’aujourd’hui, je vivrai avec les souvenirs, en sachant que j’avais un petit frère. Il avait l’habitude de m’appeler, m’envoyer un message à 23h30, 2h30, 3 heures du matin. Ce gamin avait une passion comme vous ne l’imaginez pas. Kobe Bryant était pour moi l’inspiration que quelqu’un se souciait vraiment de la façon dont je jouais et de la façon dont il voulait jouer. Il voulait être le meilleur joueur de basket-ball possible. A mesure que j’apprenais à le connaître, je voulais être le meilleur grand frère possible. Maintenant, il m’a eu. Je vais devenir un mème qui pleure. J’ai dit à ma femme que je n’allais pas faire ça parce que je ne voulais pas voir ça pendant les 2 ou 4 prochaines années. Voilà ce que Kobe Bryant provoque chez moi”. Des larmes qui ont ému le monde entier !