Si la population mondiale s’inquiète pour sa santé à cause du Coronavirus, et évite les rassemblements, il y en a bien un qui n’a pas l’air de s’en soucier, et c’est… 50 Cent !

Après l’Asie et l’Europe, c’est l’Amérique du Nord qui a été touchée par le Covid-19, et particulièrement les Etats-Unis avec 3 000 personnes contaminées et 65 personnes décès. Et alors que Trump a décrété l’état d’urgence, fermé ses frontières, beaucoup d’américains paniquent, sauf 50 Cent, qui semble ne pas craindre le virus

F*ck le Coronavirus !

C’est ce qu’on pourrait penser lorsqu’on voit que 50 Cent s’est éclaté dans un strip-club, ce week-end. Le rappeur était présent au Starl’s Gentlemen Club dans le quartier de Woodside, dans le Queens à New York, où il est apparu sans masque ni gants. Il était plus qu’heureux de passer du bon temps, lançant quelques billets à l’attention des strip-teaseuses.

Malgré la gravité de la situation, Fifty n’a pas pu s’empêcher de s’en prendre à son meilleur ennemi, Ja Rule, en jouant sur le Coronavirus. Il a comparé l’année 2020 et le contexte actuelle (de pandémie) à la gestion catastrophique du Fyre Festival en 2017, dans lequel était impliqué Ja Rule, avec une publication postée sur son compte Instagram qui dit “2020 est gérée par les mêmes organisateurs que le Fyre Festival”, et la légende suivante : “Maintenant, je commence à comprendre toute cette merde LOL”. Même s’il n’a pas été reconnu coupable dans le procès contre les organisateurs du Fyre Festival, le nom de Ja Rule est malgré tout resté attacher au scandale…

Le lendemain du passage de 50 Cent dans ce strip-club,  le maire de New York, Bill de Blasio, a ordonné – dimanche 15 mars – la fermeture de tous les night-clubs, cinémas, les salles de théâtre, salles de concert, les bars et les restaurants, sauf pour la vente à emporter ou en livraison. Il a maintenant annoncé la fermeture des écoles publiques new-yorkaises face aux pressions : “Ce n’est pas une décision que je prends à la légère. Mais notre ville fait face à une menace sans précédent, et nous devons répondre avec une mentalité de guerre”. Une décision qui ne semble pas plaire à 50 Cent, déjà énervé par l’interruption du tournage du spin-off de Power. Un agacement qu’il a partagé sur Instagram, comme toujours…