Kim Glow bloquée en Tunisie et en pleurs, Mohamed Henni la clashe [Vidéos]

A la veille du confinement en France, Kim Glow était bloquée en Tunisie. La star de télé-réalité a fondu en larmes sur les réseaux sociaux, ce qui a provoqué les rires des internautes, Mohamed Henni en tête…

En voyage en Tunisie, Kim Glow ne s’attendait pas être bloquée… A la veille de l’annonce du confinement prononcé par Emmanuel Macron, la star de télé-réalité l’a interpellé via les réseaux sociaux pour expliquer qu’elle n’avait aucun vol vers la France : “On sort de l’aéroport. L’ambassade nous dit de venir prendre un vol ici et, ici, on nous dit d’aller à l’ambassade. Tout le monde se renvoie la balle de ping-pong. Au bout d’un moment, je ne comprends pas pourquoi il n’y a pas d’avion militaire qui nous rapatrie. C’est rigolo 2 minutes, mais ce n’est pas notre pays ici. Ça ne rigole pas ici, c’est la dictature. Il faut un rapatriement militaire. Il fait quoi, Emmanuel Macron, en France ?

Si certains se sont moqués d’elle sur Twitter, d’autres ont très mal pris ces propos sur la Tunisie. Elle s’est expliquée en affirmant qu’elle ne connaissait pas le sens du mot dictature… “C’est quoi cette polémique sur le mot dictature ? Alors écoutez-moi bien j’étais en stress, apeurée, je ne sais même pas ce que c’est une dictature, donc si vous vous êtes tous parfaits et que vous savez ce que vous dites, parfait, moi j’étais en stress. Il faut se détendre, le mot dictature, je l’ai dit comme ça. Ce n’est pas la fin du monde”. Elle s’est finalement résolue à s’excuser sur ses réseaux :

Les excuses de Kim Glow
Les excuses de Kim Glow

“Kimpembe Glow”

Du même avis que certains internautes, le youtubeur marseillais Mohamed Henni s’en est pris à la star de télé-réalité. S’il commence par la tailler sur son physique et son statut d’influenceuse, la comparant à une Kim Kardashian bas de gamme, il enchaîne avec les raisons de ses voyages en Tunisie : “Quand s’est pour se refaire le cul, quand s’est pour se refaire les seins, hein, pour 10 euros vol compris, la Tunisie c’est un super pays… Qu’est-ce tu connais une dictature ?”. Il poursuit : “Il faut que Macron envoie un avion militaire, wallah, tu vas rentrer à la nage avec les migrants, tu vas passer par la Lybie. Ou prends ton gros cul qui te sert de bouée pour venir…” En effet, la starlette fait des allers-retours en Tunisie pour effectuer des opérations de chirurgie esthétique. Alors quand elle critique le pays, qui l’a reçoit et qui ferme ses frontières à cause de la pandémie de Covid-19, comme quasiment tous les pays dans le monde, s’en est trop, et le youtubeur la reprend sur la notion de “dictature”. Mais Kim Glow n’avait pas dit son dernier mot, assurant dans une nouvelle séquence qu’elle ne connait pas de Mohamed Henni, le clashant à son tour en réponse : “Ça veut buzzer sur mon dos […] OK, bah écoute : retourne sucer tous les zboubs de Paname…

Fallait pas le chercher…

Forcément Mohamed Henni n’allait pas en rester là. Rebondissant sur la vidéo de Kim Glow a.k.a. Kimpembe Glow ou Kim Jong Un, il répond : “Kim Glow qui ose parler de fellation, qui ose parler de sucer : c’est la prostituée qui se moque du trottoir, c’est l’hôpital qui se fout de l’infirmerie… To oses parler de sucer toi ?” Puis suivent les surnoms : “Kim Faux, tout ce qu’il y a chez c’est faux ! Espèce de sacoche Louis Vuitton imitation qu’on achète à Marrakech…”, “Kim Kardachips, espèce de tête de chips !”
Enfin, il revient sur le terme de “dictature” employé par Kim Glow, et continue en comparant ce genre de régime politique à son anus : “C‘est sûr que ton anus c’est pas une dictature, il y a tout le monde qui entre, y’a tout le monde qui sort, wallah, c’est journée porte ouverte toute l’année…”

Et puisqu’elle avait dit qu’elle ne connaissait pas Mohamed Henni, il prend le temps de faire les présentations : Mohamed Henni, c’est un mec il casse des télés, Kim Glow c’est une meuf elle se fait casser le cul, c’est toute la différence ! Kim Glow ne croit pas que tu as percé, tu t’es juste fait percer le cul !” Pas sûr, qu’elle ait intérêt à entretenir ce clash, l’adversaire a de la répartie, et ça peut faire très mal !