Après avoir été poursuivi par la marque Fashion Nova, 6ix9ine est cette fois attaqué en justice par une femme qui se dit victime d’une fusillade impliquant le rappeur…

Parmi tous les évènements qui ont fini par conduire 6ix9ine derrière les barreaux, il y a eu cette histoire de kidnapping en juillet 2018, et ses liens avec les gangs, dont le fameux Nine Trey Gangsta Bloods.  Lorsque le rappeur d’origine mexicaine a voulu se venger de ceux qui l’avaient kidnappé en ce mois de juillet, une femme innocente s’était retrouvée au milieu d’une fusillade. La victime, qui a déposé plainte sous le nom de Jane Doe, a affirmé que l’artiste avait eu vent que certains membres des Nine Trey Bloods (et impliqué dans son enlèvement) filmaient un clip vers Smurf Village à Brooklyn. Il aurait alors ordonné à ce qu’on tire sur ses agresseurs, et l’une des balles a touché la jeune femme dans le genou et le dos, alors qu’elle était dans la cour de son immeuble. Des blessures qui ont nécessité une intervention chirurgicale, une physiothérapie et l’aide d’un psychologue. Les conséquences ont été plus graves puisqu’elle a perdu son emploi dans le magasin Century 21 et a dû abandonner ses projets pour entrer à la New York Police Academy.

À LIRE AUSSI: 6ix9ine : la date de sa libération a été officiellement fixée au mois d’août !

Pourtant, la femme en question reconnaît que Tekashi s’était excusé pour cet incident à l’ouverture de son procès, et avait proposé de payer tous ses frais médicaux. Une prise en charge insuffisante à ses yeux, c’est ainsi qu’elle réclame 150 millions de dollars pour dommages et intérêts au rappeur !

6ix9ine

Pour l’avocat de Tekashi 69, Dawn Florio, “c’est étrange que la plaignante poursuive Daniel Hernandez dans une affaire où il n’a jamais été identifié comme étant le tireur… La plaignante ne poursuit pas les personnes impliquées dans cette fusillade. Pour être clair, Daniel ne lui a pas tiré dessus.”

Bientôt libéré !

Récemment, 6ix9ine a été attaqué par Fashion Nova. Selon des documents récoltés par TMZ, la marque de fringues américaine a décidé de poursuivre le rappeur devant les tribunaux. Elle réclame 2,25 millions de dollars pour un contrat non honoré. En effet, 6ix9ine devait faire la promotion de l’enseigne sur ses réseaux avant qu’il ne soit arrêté quelques temps après la signature du deal. Et pourtant, il avait été payé 200 000 dollars à l’avance, une somme qu’il s’était engagé à rembourser…

À LIRE AUSSI: 6ix9ine attaqué par Fashion Nova, qui lui réclame une très grosse somme

Accusé de racket, de détention d’armes et d’autres crimes liés à son gang, sa peine avait été réduite à 2 ans ferme. Après 16 mois passé en prison, les autorités fédérales ont affirmé qu’il sera libéré le 2 août 2020, pour bonne conduite, selon des informations données par ses proches. Le rappeur sera placé sous un régime de liberté surveillée durant 5 ans, devra accomplir 300 heures de travaux d’intérêt général et s’acquitter de 35 000 dollars d’amende.