L’ex-producteur Harvey Weinstein a été testé positif au coronavirus… ce qui a poussé le centre correctionnel à le placer en isolement. 

Harvey Weinstein aurait été testé positif au coronavirus ! Le département d’Etat des services correctionnels et de la surveillance communautaire a confirmé, ce dimanche, que 2 prisonniers de Wende avaient été testés pour le coronavirus. Celui qui a récemment fêté ses 68 ans, est actuellement placé en isolement dans ce centre correctionnel de Wende dans l’ouest de New York. Selon certaines sources, notamment le journal local Niagara Gazette qui a été le 1er à publier l’information,Harvey Weinstein  aurait déclaré au personnel pénitencier qu’il croyait avoir contracté le virus lorsqu’il est entré dans l’établissement de Wende après un court séjour à Rikers Island. L’un des avocats du producteur a affirmé que son équipe n’avait pas été informée des résultats de son test de dépistage : “Etant donné son état de santé, nous sommes bien évidemment préoccupés. Si cela est le cas, nous allons surveiller la situation avec vigilance”. La prison de Wende était seulement un arrêt temporaire pour Weinstein où il devait subir une évaluation de son état général (santé, psychologique…) pour déterminer quel établissement pénitentiaire d’Etat répondrait à ses besoins en matière de sécurité et de santé, afin qu’il effectue sa peine de 23 ans. Avant ce transfert, il avait été soigné dans un hôpital de Manhattan pour des douleurs à la poitrine. L’ex-producteur oscarisé a été reconnu coupable de viol sur une aspirante actrice en 2013 et d’avoir agressé sexuellement une assistante de production en 2006.

À LIRE AUSSI: Harvey Weinstein condamné à 23 ans de prison ferme !

Des prisonniers contaminés

La ville de New York a été touchée par le plus grand nombre de prisonniers testés positifs, avec au moins 38 personnes contaminées dans la prison de Rikers Island et dans les établissements pénitenciers à proximité. Le conseil d’administration qui supervise les prisons de New York a exhorté les responsables à libérer les prisonniers avec une santé vulnérable ou ceux détenus pour des infractions de faible ampleur. Le maire de New York, Bill de Blasio, a déclaré que 23 détenus ont été libérés ce dimanche, tous âgés et à faible risque de récidive. Le dossier de 200 détenus supplémentaires sont en cours d’examen en vue de leur prochaine libération…