Atteint du Covid-19 et hospitalisé depuis plusieurs jours, le chanteur et saxophoniste camerounais Manu Dibango est décédé cette nuit à l’âge de 86 ans.

Il restera comme une légende de la musique. Agé de 86 ans, le saxophoniste  et chanteur camerounais Manu Dibango s’est éteint cette nuit après avoir contracté il y a quelques jours le Coronavirus. C’est sa famille qui a annoncé la triste nouvelle ce matin à travers un message posté sur les réseaux sociaux de l’artiste, alors que de nombreuses rumeurs avaient circulé ces derniers jours : “Chers parents, chers amis, chers fans, une voix s’élève au lointain… C’est avec une profonde tristesse que nous vous annonçons la disparition de Manu Dibango, notre ‘Papy Groove’, survenue le 24 mars 2020 à l’âge de 86 ans, des suites du Covid-19”.

Soul Makossa, un hit international

Une nouvelle d’autant plus terrible que le musicien était en très bonne santé avant de contracter le virus et s’apprêtait même à repartir en tournée dans les prochaines semaines afin de célébrer avec le public ses 60 ans de carrière. Né à Douala et arrivé en France durant son adolescence, dans les années 50, Manu Dibango s’est très vite révélé comme un musicien au talent immense, mêlant jazz, musique africaine et soul. Il est celui qui aura créé la world music. Il s’était notamment fait connaître à travers le monde grâce à son tube Soul Makossa en 1972, un titre qu’il avait été invité à jouer en 1ère partie des Temptations à l’Apollo Theatre à Harlem, et largement repris depuis. Il avait d’ailleurs été au cœur d’une bataille judiciaire avec Michael Jackson, qu’il accusait de l’avoir plagié dans le refrain du titre Wanna be startin’ somethin’ sur l’album Thriller en 1982. Finalement, l’affaire s’était résolue à la suite d’un accord financier trouvé entre le King of Pop et Dibango. En 2007, En 2007, Michael Jackson autorise Rihanna à sampler Wanna Be Startin’ Somethin’ pour son single Please, Don’t Stop The Music. Si Manu Dibango et des avocats avaient d’abord choisi d’entamer une procédure contre les 2 stars et leurs maisons de disques, Manu Dibango finira pas abandonner les poursuites se satisfaisant de la reconnaissance du public.

Manu Dibango – Soul Makossa :

Comme il est écrit dans le communiqué publié ce matin, l’enterrement de Manu Dibango s’effectuera dans la plus stricte intimité, ce que l’on peut tout à fait comprendre étant donné la situation sanitaire française. Toutefois, un hommage public de Papy Groove sera également organisé ultérieurement, quand la situation sera de retour à la normale.

R.I.P.