Atalanta-Valence, responsable de la diffusion du Coronavirus en Italie ?

Le maire de Bergame, soutenu par de nombreux spécialistes de santé, affirme que la rencontre opposant l’Atalanta Bergame à Valence, disputée dans le cadre des huitièmes de finales aller de la Ligue des Champions, avait grandement accéléré la propagation du Covid-19 en Italie.

Pays le plus touchée après la Chine par l’épidémie de Coronavirus qui secoue actuellement le monde, l’Italie compte ses morts et cherche évidemment à comprendre comment le virus a pu autant toucher ses terres. Si les raisons sont probablement nombreuses et que des enquêtes vont devoir être lancées afin de comprendre, le maire de Bergame Giorgio Gori pointe du doigt… un match de football. En effet, d’après lui et sur la base de rapports établis par des médecins, la rencontre opposant l’Atalanta et le FC Valence qui s’est disputée le 19 février devant plus de 45 000 personnes avait été une “occasion de forte diffusion”, sans pour toutefois en faire la seule et unique raison de la propagation du virus en Lombardie : “Parmi les explications avancées concernant notre triste palmarès à Bergame, il y a eu le match qui s’est joué au stade San Siro entre Atalanta et Valence”.

“Une bombe biologique”

Il faut dire que la réunion d’autant de spectateurs dans le stade mais aussi dans des bars, des restaurants ou même chez eux, pourrait tout à fait expliquer cette propagation éclaire en sachant que près d’un tiers de la ville s’est concentré sur le match et qu’il s’agit justement de l’une des communes les plus touchées par l’épidémie. D’autant que 2 500 spectateurs espagnols avaient également fait le déplacement et que les dates correspondraient à la diffusion massive du virus en Lombardie mais aussi en Espagne. Quelques semaines après la rencontre, Valence annonçait d’ailleurs que 35% de son équipe était infectée par le virus. Autant dire que le football pourrait avoir eu un rôle terrible dans le désastre sanitaire que connaît l’Italie actuellement…