Snapchat France a de quoi trembler avec cette nouvelle polémique autour d’une liste noire qui concernerait de nombreux influenceurs, dont le compte aurait été bloqué pour de mauvaises raisons…

C’est le blogueur, spécialiste des dossiers sombres et surtout de la téléréalité, Aqababe qui a dévoilé l’information… à prendre avec des pincettes pour le moment. Bien connu des stars de télé et de la Toile, ce jeune informateur s’est fait un nom en balançant des scoops, qui lui ont souvent valu de se faire éjecter de plusieurs réseaux, notamment Snapchat, YouTube ou Instagram, mais aussi de rencontrer quelques problèmes avec la justice (pour diffamation notamment). C’est lui qui était derrière les révélations du Jeremstar Gate en dévoilant une vidéo de ce dernier en train de se masturber et révélant au passage des témoignages de jeunes hommes parfois mineurs, qui recevaient des messages d’un quinquagénaire, proche de Jeremstar. Il est également celui qui a révélé la grossesse de Nabilla Benattia, ainsi que des prétendues accusations de “violences conjugales” de Niska sur Aya Nakamura.

À LIRE AUSSI: Koba LaD dément les nouvelles rumeurs sur ses “nudes”

Snapchat dans la tourmente ?

Snapchat aurait, selon lui, des explications à fournir ! Ce 30 mars, Aqababe – qui venait d’être bloqué sur l’application – a dévoilé un document interne (?) à la plateforme qui en dirait long sur l’existence de pratiques douteuses : une liste qui concerne de nombreux influenceurs qui seraient suivis de près par l’un des réseaux préféré de la jeunesse. Selon ses informations, une employée de l’application, une certaine Alice Samson, déciderait de faire sauter intentionnellement, sur demande, des comptes Snap sans raisons

Liste noire Snapchat
Liste noire Snapchat selon Aqababe

Aqababe

Une pratique raciste ?

Un document qui suscite une autre polémique puisque la plupart des influenceurs cités dans la liste noire sont des personnes d’origine africaine ou maghrébine… C’est alors que cette employée supprimerait les comptes de ces influenceurs sans aucune raison apparente, en échange même d’une importante somme d’argent… Une lourde accusation qui n’a, pour le moment, pas été vérifiée, mais qui a déjà fait réagir pas mal de personnes concernées.

Selon Aqababe, qui présente ses propres preuves et rappelle qu’il milite contre la censure, ce document ne serait qu’une petite partie immergées de cette étrange affaire qu’il annonce déjà comme un énorme scandale… puisqu’une large base de données regrouperait encore plus de noms d’influenceurs censurés par l’application. Affaire à suivre donc… à moins qu’il ne s’agisse d’une vendetta ou d’une nouveau coup de buzz de ce trublion des réseaux sociaux…