En cette période de confinement une grande partie des célébrités se mobilisent pour venir en aide aux soignants. Même les rappeurs français…

Cristiano Ronaldo, Drake, Rihanna, Cardi B ou mêmes les ayants-droits de Michael Jackson, voici quelques-uns des grands noms qui ont apporté leur aide au monde entier en ces temps de crise. Leur but : lutter contre le Coronavirus, et répondre aux besoins de certains, et surtout au manque d’équipements (masques, respirateur…). Une initiative prise à toutes les échelles puisque même des rappeurs français apportent leur aide à leur niveau. Ils se mobilisent sérieusement pour faire appliquer les mesures de confinement, comme Booba ou Roméo-Elvis, ou apportent un soutien financier. C’est notamment le cas pour Sneazzy qui avait lancé sa cagnotte en ligne (accessible ici) ce jeudi 26 mars pour venir en aide aux Hôpitaux Publiques de Paris. Sur twitter, le rappeur parisien expliquait sa démarche : La famille, je sais qu’on paye tous des impôts pour que nos hôpitaux soient aux normes, mais face à cette situation d’urgence il faut redoubler de générosité, et surtout d’humanisme ! c’est important d’être solidaire avec les gens qui sont en 1ère ligne”. Une cagnotte qui en moins d’une semaine a permis de récolter 16 000 euros. Mohamed Amine Khemissa, de son vrai nom, a par ailleurs partagé ce score sur ses réseaux sociaux, ce 31 mars, en invitant ses fans à continuer sur cette lancée. En ce 1er avril, le montant des dons a déjà dépassé les 18 500 euros.

sneazzy-cagnotte

À LIRE AUSSI: Rihanna fait un don de 5 millions de dollars pour lutter contre le Covid-19

Une nouvelle image

Cette initiative prise par Sneazzy contribuera certainement à étouffer la polémique avec le journaliste Pascal Praud de ce début du mois de mars. En effet, à la suite de la sortie de son dernier album Nouvo Mode , le son Zéro Détail en featuring avec Nekfeu avait affolé une partie de l’opinion publique. Pour cause, les paroles de Sneazzy avaient été perçues par certains comme obscènes et tournées en menaces de mort à l’encontre de Pascal Praud. “Les journalistes salissent l’islam, sont amateurs comme Pascal PraudÇa mérite une balle dans le cervelet le canon au fond de la bouche.” Des paroles auxquelles le rappeur avait apporté une explication dans un poste Instagram où le sens de la punchline était expliqué. Si Pascal Praud avait décidé de ne pas porter plainte, le parquet de Paris, lui, avait préféré ouvrir une enquête…

 

Voir cette publication sur Instagram

communiqué « zéro détail »

Une publication partagée par sneazzy (@sneazzysneazzy) le

Quoi qu’il en soit, le geste du rappeur pourrait corriger son image auprès des personnes qui ont pu le connaitre à travers cette affaire…

À LIRE AUSSI: Affaire Sneazzy/Pascal Praud : le parquet de Paris ouvre une enquête