L’un des grands hommes de la musique noire américaine, Bill Withers  s’est éteint aujourd’hui à Los Angeles à 81 ans. Il laisse derrière lui une longue liste de classiques, mais aussi une grande famille, celle de la soul américaine…

Nous sommes dévastés par la perte de notre mari et père bien-aimé et dévoué. Un homme solitaire avec un cœur voué à se connecter au monde en général, grâce à sa poésie et sa musique

Il avait fait battre les cœurs et danser le monde entier sur ses morceaux entraînants et nostalgiques tels que Just the Two of Us, Lovely Day ou encore Lean on Me. Le chanteur américain de soul, Bill Withers, est mort à l’âge de 81 ans, de complications cardiaques. L’information a été donnée par sa famille dans un communiqué publié ce 3 avril 2020. Sans doute l’emblème même de la musique afro-américaine, Bill Withers laisse derrière lui toute une génération d’amateurs de soul music en deuil. Une soul aux mélodies puissantes, mais aussi sensuelles, portée par une voix fragile, sensible mais tout aussi réconfortante. Un artiste à la fois émouvant, innovant et vrai, comme le déclare sa famille dans ce communiqué : “Nous sommes dévastés par la perte de notre mari et père bien-aimé et dévoué. Un homme solitaire avec un cœur voué à se connecter au monde en général, grâce à sa poésie et sa musique, il a parlé honnêtement aux gens et les a connectés les uns aux autres… Sa musique appartient à jamais au monde. En cette période difficile, nous prions pour que sa musique offre réconfort et divertissement tandis que les fans tiennent fermement à leurs proches.

Bill WithersNé en 1938 en Virginie Occidentale, sa carrière commence véritablement en 1971 quand Bill Withers sort son 1er album, Just As I am (traduit en français, Juste comme je suis). Un projet où un single se détache vite des autres, Ain’t no Sunshine, classique parmi les classiques qui deviendra l’un de ses plus grands succès. Ce chef d’œuvre lui permettra ainsi de remporter son 1er Grammy Award, avant d’en remporter 2 de plus quelques années plus tard. En 1981, il signe avec Grover Washington certainement son plus grand hit, repris à de nombreuses reprises (comme par Will Smith) et utilisé dans des films et publicités : Just the Two of Us. Il mettra un terme à sa carrière au milieu des années 1980… En 2015, avec au total 9 albums entre 1971 et 1985, il avait intégré le Rock and Roll Hall of Fame.

Un artiste aux 1001 samples

Bill Withers était une vraie influence musicale. Une influence si grande que certains mouvements s’en sont inspirés, comme le rap… En effet, un bon nombre d’instrus ont été réalisées sur des samples des créations de l’artiste. Des samples qui deviendront pour certains des hits planétaires. C’est notamment le cas pour Sing About Me I’m Dying of Thirst de Kendrick Lamar. En effet, ce titre vient des bases rythmiques de Use Me, un autre classique de Withers sortie en 1972Le rappeur ne s’est d’ailleurs pas arrêté là, puisque d’autres des morceaux de Bill Withers ont été samplés. C’est encore le cas Don’t You Want To Stay qui deviendra I Do This par Lamar en featuring avec Jay Rock. Bien évidemment il existe une immense palette d’artistes qui ont repris la musique de la légende de la soul. Dans cette liste, on peut citer Eminem, 2pac, Snoop Dogg, Dr. Dre, John Legend, DMX, Shawn Mendes, Pharrell Williams, The Roots,  Kanye West ou même un certain Will Smith. Bill Withers aura marqué la soul, puis le rap, comme il aura marqué l’historie de la musique dans toute sa splendeur…
RIP Bill Withers

Bill Withers

De la soul au rap, une histoire de samples

Kendrick Lamar – Sing About Me I’m Dying of Thirst :

Bill Withers – Use Me :

Blackstreet feat. Dr.Dre et Queen Pen – No Diggity :

Bill Withers – Grandma’s Hands :

Dr. Dre feat. Snoop Dogg, Jewell and RC – Let Me Ride :

Bill Withers – Kissing My Love :

Will Smith- Just The Two of Us :

Eminen – Just The Two of Us :

Bill Withers – Just The Two of Us :

2Pac – Soulja’s Story :

Bill Withers – Ain’t no Sunshine :