Alors qu’ils devaient être opposés le 18 avril prochain, Tony Ferguson et Khabib ne pourront pas s’affronter, le Russe ne souhaitant pas se déplacer jusqu’aux Etats-Unis.

Pour la 5ème fois en autant de tentatives, l’affrontement entre Tony Ferguson et Khabib Nurmagomedov n’aura pas lieu. Prévu le 18 avril prochain à l’occasion de l’UFC 249, le tant attendu combat pour le titre mondial des poids-légers était évidemment au coeur des récentes discussions étant donné la situation sanitaire grave que connaît le monde actuellement. Pourtant, Dana White, le boss de la fédération, avait lui promis aux fans qu’il irait jusqu’au bout et que son show ne serait pas annulé.

À LIRE AUSSI: L’UFC annule plusieurs événements mais maintient le combat Khabib-Ferguson

Ainsi, ce dernier a tenté de trouver un lieu où le public pourrait être présent, envisageant notamment les Emirats Arabes Unis ou la Russie, avant de se résoudre à proposer un évènement à huis-clos aux Etats-Unis. C’était sans compter sur le refus de Khabib, rentré chez lui au Daghestan et qui ne souhaitait pas prendre le risque de retourner aux Etats-Unis : “Je comprends et je suis vraiment plus contrarié que vous d’annuler le combat, probablement comme les précédents, j’avais de nombreux plans après le combat, mais je ne peux pas tout contrôle (…) Les plus grands pays et les plus grandes entreprises de notre époque sont choqués par ce qui se passe, chaque jour la situation évolue de façon imprévisible. Mais Khabib doit encore se battre, c’est ce que vous dites ? Prenez soin de vous et mettez-vous à ma place”.

Ferguson en colère

Evidemment, cette décision – qui est tout à fait compréhensible du point de vue de Khabib – a particulièrement énervé Tony Ferguson, qui a assimilé ce choix à un abandon de la part de son adversaire : “De toute évidence, j’étais très en colère. Je pense aussi à toutes personnes qui traversent des moments difficiles. C’est un peu différent, bien sûr, je suis un peu énervé pour ça aussi. Il avait l’occasion de rester ici, aux États-Unis. Il était à Abu Dhabi, il a eu l’occasion de pouvoir revenir avant la fermeture des frontières en Russie. Il a décidé de retourner au Daghestan, n’a pas terminé son camp. Le gars ne veut pas combattre. Il a peur, il fuit. On devrait lui retirer son titre”. Reste maintenant à savoir ce que décidera l’UFC, à savoir reporter le combat en août comme Khabib l’a évoqué, ou l’annuler purement et simplement…