Le rappeur de Vitry a profité d’un live Instagram pour répondre à son ami Yassine Belattar, qui parlait du manque de crédibilité de certains rappeurs, citant notamment Nekfeu et Lomepal.

S’il s’est lui aussi prêté au jeu du live Instagram cette semaine, Rohff en a profité pour faire une très belle surprise à ses supporters en annonçant de très belles collaborations à venir avec Dadju, passé sur le direct d’Housni, ainsi qu’avec Gims. L’occasion aussi pour le rappeur de Vitry-sur-Seine (94) d’évoquer sa vision du rap et son désaccord avec certains auditeurs qui n’acceptent pas que certains artistes puissent évoluer, voire même changer de registre musical.

À LIRE AUSSI: Rohff annonce des collaborations avec Dadju et Gims

La crédibilité dans le rap…

Lors de ce même live, le Padre Du Rap Game a également été rejoint par Yasine Belattar, humoriste et chroniqueur dans les médias, proche d’Emmanuel Macron au début de son quinquennat sur la question des banlieues. Ce dernier a notamment abordé le manque de crédibilité de certains rappeurs comme Nekfeu ou Lomepal, les comparant à l’ancienne génération dont fait évidemment partie Rohff : “Par comparaison, tous les nouveaux rappeur là… Lomepal, Nekfeu, tout ça […] Ils ont réussi a créer des rappeurs qui peuvent être invités sur les plateaux TV […] Moi tous ces rappeurs là, avec toute l’estime que j’ai pour eux… Lomepal, à l’époque où j’étais à Générations, la vie de ma mère il rentre pas dans l’impasse (Impasse du pilier dans le 20ème arrondissement de Paris, où se trouvait les anciens locaux de Générations, Ndlr)”. Une vision pas vraiment partagée par un Housni qui a lui affirmé, au contraire, que le rap était ouvert à tous en défendant les noms cités par son invité. Une façon pour lui de donner son avis sur l’éternel débat de la crédibilité dans le milieu du rap, renforcé ces dernières années par l’arrivée de termes tels que le rap de iencli”…