Depuis le 17 janvier 2019, MHD est incarcéré pour homicide volontaire. Alors qu’il est encore en détention, l’avocat du rappeur a affirmé qu’il serait proche d’être libéré…

4 mois après avoir sorti son dernier album 19, MHD avait été incarcéré pour homicide volontaire à la prison de La Santé, à Paris. Pour rappel, courant juillet 2018, à la suite d’un règlement de compte entre gangs du 10ème arrondissement parisien, Loïc K (23 ans) était mort des suites d’une rixe. Selon des sources proches de l’enquête, on pouvait apercevoir sur des enregistrements de vidéos surveillance sur les lieux de l’incident un jeune homme à la ressemblance frappante avec MHD. Pour cause, les autorités affirment que cet homme avait une coupe de cheveux similaire, et portait aussi la même veste Puma que le rappeur de la Cité rouge. Une veste qui n’est pas en vente en magasins, une pièce rare réservée aux ambassadeurs de la marque, comme l’était le rappeur. Il est également question d’un véhicule de location présent sur les lieux du meurtre qui avait été loué par l’artiste. Cependant l’affaire à récemment pris un autre tournant puisque l’avocat du rappeur a annoncé que son client pourrait être libéré d’ici peu. Une info qui tombe juste après qu’on ait appris qu’il avait été testé positif au Covid-19 par son avocate, Me Elise Arfi.

À LIRE AUSSI: MHD testé positif au Covid-19 en prison !

Le Coronavirus pourrait sauver MHD

Dans son malheur, le “petit prince de l’afro-trap pourrait être aidé par son infection. Etant une maladie facile de transmission, l’autre avocat d’MHD, Éric Dupond-Moretti, a joué sur cet argument : “Il est en train d’être soigné. Il est isolé et un certain nombre de mesures ont été prises”. Des conditions de santé qui auraient justifié une demande de libération pour l’artiste et qui correspond à une volonté politique de désengorger les prisons afin de lutter contre la propagation de l’épidémie. Mais l’avocat va plus loin, selon lui, les accusations contre son client ne tiennent pas pour différentes raison. Il poursuit : Sa sortie a déjà été envisagée. Il n’y a plus de charges dans le dossier. Il y a un témoin qui n’a jamais voulu comparaître devant la justice et un autre que nous avons depuis le début que personne n’a jamais entendu».

MHD
                                                                                      “Il n’y a plus de charges dans le dossier”

Selon Le Parisien, la juge d’instruction a rendu une ordonnance de remise en liberté avec placement sous contrôle judiciaire. Une annonce qu’MHD attendait désespérément depuis un long moment, lui qui ne cesse de clamer son innocence, et de demander sa remise en liberté. C’est un dossier infiniment fragile, le problème c’est que nous sommes dans une période où il n’y a plus de débat judiciaire. Les prisonniers sont les seuls à être délaissés. Il y aura une audience le 8 avril, mais aujourd’hui tout est possible”, à déclaré Me Dupond-Moretti. Le parquet de Paris a, par ailleurs, invoqué un “référé détention. Une procédure visant à contrer la demande de libération. Mais Mohamed Sylla de son vrai à des chances d’y croire. Sa situation, nous rappelle quelque peu celle du rappeur new-yorkais, 6ix9ine, qui a lui été libéré le jeudi 2 avril après avoir effectué une demande similaire. Dans son cas, et s’il n’a pas été testé positif au virus, la présence du Covid-19 en milieu carcéral était une réelle menace, sachant qu’il est sujet à des malaises dus à son asthme. Reste à savoir quel verdict la cour d’appel rendra à propos de MHD le 8 avril 2020…

À LIRE AUSSI: 6ix9ine se trolle lui-même sur Instagram après sa sortie de prison