Grâce à l’initiative de Diddy, plus de 3 millions d’euros ont été récoltés pour aider les soignants aux Etats-Unis dans cette période de crise sanitaire…

Le producteur et rappeur Diddy organisait, ce dimanche 12 avril, un live sur Instagram. Son but ? Récolter des fonds pour aider les soignants à combattre le Covid-19, qui fait des ravages aux Etats-Unis depuis plusieurs semaines. Un objectif pleinement réalisé avec une collecte qui a atteint plusieurs millions d’euros. 

Le live se présentait comme un “dance-a-thon”. Pendant plusieurs heures et accompagné de ses enfants, le biznessman et artiste new-yorkais invitait plusieurs personnalités à danser avec lui. Avant de démarrer le show, Diddy, suivi par plus de 16 millions de personnes, interrogeait une professionnelle de santé sur son expérience à New York. Un témoignage poignant qui rappelle celui du personnel médical en France, et l’importance du confinement. “Nous devons comprendre pourquoi nous restons à l’intérieur. Les gens meurent,” rapporte Khadijah Lyons. Elle atteste de la réalité de la situation (avec notamment 7 000 décès uniquement sur NYC) et affirme la difficulté qu’elle rencontre à l’hôpital Elmhurst de New York. “C’est physiquement et émotionnellement éprouvant,” raconte-t-elle. 

View this post on Instagram

Today I was given the opportunity to sit and talk with @diddy about COVID-19 and my experience as a healthcare provider in NYC. I am so grateful for yet another opportunity to shed light on what we are all going through. Blessed is an understatement! Thank you to everyone who was able to tune in. Love y’all ❤️ • • • • #covid19 #covid #strongertogether #stayhome #nursesofinstagram #Powerinprayer #blessed #novicenurse #nurseinspo #nursingstudentproblems #nursesweek #nursegraduate #nursegoals #graduation #bsn #nursingschool #happynewyear #criticalcarenurse #collegelife #nclexprep #blackgirlmagic #blackgirlsrock #powerhousenurses #registerednurse #youtube #blogger #atlanta #nyc #nurselife

A post shared by Khadijah Lyons, BSN, SRNA (@khadijahlyons) on

Sean Combs semble plus que jamais engagé dans le combat contre le coronavirus. En atteste sa récente émission sur sa chaîne REVOLT où il parlait de la situation des afro-américains liée au virus. Accompagné de médecins, journalistes, avocats, politiciens, ou artistes. 

Drake, J-Lo… Une réunion de stars

Pendant plusieurs heures, une multitude de personnalités ont défilé devant l’objectif de leur téléphone. Un show en musique réunissant les plus grandes stars. A tour de rôle, les rois et reines du Billboard exécutent leurs meilleurs pas de danse et discutent avec Diddy. Jennifer Lopez, Cardi B, Dj Khaled, Timbaland… Parmi toute cette étendue d’artistes, on a pu assister au fameux “Toosie Slide” avec Drake (en direct du playground installé dans son manoir de Toronto) ou encore Janelle Monáe déguisée en Djette. 

Grâce au défilé successif d’artistes à l’influence planétaire, des milliers de personnes étaient au rendez-vous pour regarder le show et donner de l’argent via la plateforme teamlove.com. Il est toujours possible d’effectuer un don. 

Un live unique où on a pu voir Lebron James danser un verre de vin à la main, Wiz Khalifa bouger sur le son et fumer comme à son habitude, ou assister tout simplement à une conversation d’ex, entre Jennifer Lopez et Diddy. Burna Boy, lui, en a profité pour faire part de la situation actuelle au Nigéria.

Diddy obligé de s’expliquer après le live

Après le live, le mogul du rap ricain a dû revenir sur un moment de la session. Lizzo, chanteuse et rappeuse américaine, était invitée à participer à l’évènement. Durant sa séquence, elle décide de s’adonner à un exercice qu’elle affectionne tout particulièrement : twerker. Après quelques secondes, elle est interrompue par Diddy. Il lui demande d’arrêter, justifiant le fait que ce live était familiale. Quelques minutes après, il revenait sur ce petit “incident pour expliquer que l’arrêt de la musique n’avait rien à voir avec la danse de Lizzo, demandant à son public de ne retenir que le positif de ce “dance-a-thon”.

Une situation qui a créé une mini-polémique. Plusieurs internautes se sont demandés pourquoi le rappeur n’avait pas demandé à Draya Michele, mannequin et actrice américaine, de s’interrompre lorsqu’elle a effectué une danse similaire…