Contaminé par le Covid-19, YNW Melly avait effectué une demande de libération conditionnelle. Une demande qu’a choisi de rejeter le juge en charge de son dossier.

A l’image de 6ix9ine, libéré par la justice de l’Etat de New York alors qu’il présentait des risques face à la propagation en prison du Covid-19, YNW Melly espérait bien retrouver la liberté quelques temps. Mais contrairement à Tekashi 69, le rappeur, suspecté d’un double-meurtre, a lui été directement infecté par le virus et ainsi été atteint de plusieurs symptômes, tels que des maux de tête, des difficultés à respirer, des courbatures et une perte soudaine de poids. Forcément, dans la foulée, il avait dans la foulée effectué une demande de libération conditionnelle afin d’être soigné dans de bonnes conditions.

À LIRE AUSSI: 6ix9ine est officiellement libre !

Et malgré les difficultés que Melly éprouve, TMZ a confirmé cette nuit que la justice de Floride avait choisi de rester inflexible et de rejeter sa demande. Une décision qui pourrait évidemment avoir des conséquences graves sur l’état de santé d’un Melly qui aurait besoin de soins hospitaliers importants. D’autant que d’après ses proches, la prison du comté de Broward dans laquelle il est enfermé ne dispose pas actuellement des ressources nécessaires afin de lutter efficacement contre l’épidémie tout en traitant les détenus déjà infectés. Autant dire si Melly venait à mourir, ce qu’on ne lui souhaite évidemment pas, la justice ne pourra s’en prendre qu’à elle-même.

Une décision qui fait débat

Forcément, les interrogations sont nombreuses depuis ce refus et alors que le contexte sanitaire est connu. En comparaison avec 6ix9ine, Melly risque lui la peine de mort et, s’il est reconnu coupable, écopera sans doute au minimum d’une peine d’enfermement à vie. La justice a donc pu craindre que Melly, bien que malade, n’en profite pour fuir et échapper à la surveillance de la justice ou même qu’il ne menace les familles de ses prétendues victimes…