Après avoir répété le morceau lors de nombreux lives Instagram, Médine balance Exomédine sur les plateformes de streaming…

Apparu récemment sur la mix-tape Chaise Pliante 2 d’Hatik, Médine commence l’année 2020 en solo avec le single Exomédine. Le rappeur havrais, très présent sur les réseaux sociaux, s’est invité ces derniers jours dans des lives Instagram pour dévoiler quelques secondes de cet inédit sorti ce jeudi 16 avril au soir. Un egotrip qui défie ses adversaires…

Médine – Exomédine :

“Méderick l’institutueur”

L’Arabien Panther est ainsi apparu un peu partout en plein live de célébrités. Sur les comptes Instagram des comédiens Alban Ivanov ou Inès Reg, ou du rappeur Alrima, Médine s’est fait passer pour un maître d’école répondant au nom de “Méderick l’institutueur”. Un blase qu’il s’est lui-même attribué pour répondre aux personnes le cataloguant de rappeur scolaire. Le personnage fait rire puis ambiance ses hôtes à tour de rôle . “Je sais pas quoi te dire”, répond Alban Ivanov à la fin d’un freestyle, après avoir bouger durant tout le son. Alrima, lui, est bouche bée. “J’suis choqué de ce que tu viens de nous faire. Franchement, moi j’ai trouvé ça vraiment propre,” affirme-t-il. A votre tour de juger si Médine vous impressionne. Son morceau, lui, est disponible sur toutes les plateformes.

Rappeur et instagrameur familial

Chaque jour, Médine n’hésite pas à dévoiler les coulisses de sa vie de famille. 484 000 personnes le suivent sur son compte Instagram où on peut découvrir ses 2 fils Massoud et Genghis, sa fille Mekka et sa femme, qui elle aussi partage leurs vidéos sur son propre compte IG. Une ambiance familiale et comique se dégage de ses stories, le père de famille toujours prêt à faire des blagues à ses enfants. Le 1er avril, il avait notamment fait croire à ses enfants que l’école reprenait le lendemain. Un canular bien trouvé qui n’avait pas provoqué le rire de son fils Genghis, qui avait alors retrouvé un peu de réconfort chez sa mère.

Depuis quelques années, sa famille a une place importante dans sa musique. En 2017, il ouvrait son album Prose Elite avec le morceau Le Khan, en référence à l’empereur mongol Genghis Khan et précisait qu’il s’agissait du “1er titre du nom de son dernier fils”. Dans son projet Storyteller sorti en 2019, Tellement je t’m, était dédié à sa fille. Il invitait aussi son fils ainé sur le morceau plus léger et didactique Papeti. D’ailleurs il n’hésite pas à le faire monter sur scène lors de ses concerts. Mais le plus notoire reste le son Enfants forts sorti en 2019 où Médine partageait l’affiche du clip avec l’intégralité de sa famille, en père aimant et protecteur.

À LIRE AUSSI: Médine : un nouveau morceau Grand Paris bientôt en préparation ?