Originaire du 95, Melina SDK a choisi de dévoiler son mini-album Lunatique, un 1er projet qui arrive 2 ans après son 1er morceau…

Avant de rencontrer son producteur, celle qui ne faisait des sons qu’avec ses amis pour s’amuser n’aurait pas imaginé sortir un album à une époque comme celle-ci. Invitée sur le clip de Dj Leska et Keblack pour le morceau Narh Sheitan courant 2018, la jeune fille rencontre son manager. La même année, elle sort un 1er morceau intitulé C’est mort, une reprise du son TPM signé Joé Dwèt Filé qu’elle apprécie particulièrement. La chanteuse le reprend astucieusement en modifiant les paroles, et en visant un autre public. Sa cover cumule alors plus de 2 millions de vues sur YouTube. Le buzz est lancé, et le label Kelanight Music décide d’intégrer Melina SDK…

Melina SDK – C’est mort :

Rester authentique…

Par la suite, la chanteuse ambitieuse apparaît sur le morceau Vendredi soir du projet Encore lui du même Dj Leska. Un homme qu’elle côtoie régulièrement dans le monde musical. Si à ce jour, Melina SDK n’a sorti qu’une poignée de sons, elle espère faire découvrir sa voix au plus grand nombre avec Lunatique. Ce mini-album, sur lequel on compte 7 titres, se rapproche vraiment d’elle. En effet, elle mêle dans sa musique faits personnels et expériences qui l’ont touchées. D’ailleurs dans ce projet, elle a plus que jamais imposé sa touche personnelle, au point qu’elle avoue honnêtement que ses précédents morceaux lui ressemblaient moins… Avec du recul, elle avoue que son titre Ex sœur – par exemple – sonnait trop variété, et que C’est mort n’était qu’une reprise.

L’artiste originaire du 95 souhaite rester authentique. “Je n’ai pas envie qu’on me compare à une autre artiste,” explique-t-elle. Elle veut trouver sa place dans la pop urbaine voire dans le courant R&B, un genre qui semble parfaitement lui correspondre. Dans ce projet plus personnel, on retrouve un morceau très intime, Maman. Un son qu’elle dédie à sa mère, atteinte d’une maladie à une époque, et avec qui elle partage une relation particulière. La maladie de sa mère l’a tellement touchée, qu’elle a réalisé certaines choses qu’elle ne voyait pas auparavant. Elle a donc choisi d’enregistrer pour cet opus un morceau sur “la personne la plus importante” à ses yeux.

Lunatique, un adjectif qui lui ressemble

Lunatique porte son nom de par l’humeur changeante du projet. D’après Melina SDK, “les productions et les sons, même ceux qui parlent d’amour, sont des sons qui varient.”  Le titre du mini album s’explique aussi par son caractère qu’elle définit comme “changeant selon les jours”. Beaucoup d’amour, de relations, un peu d’elle, voilà ce que vous pourrez retrouver dans ce 1er effort disponible ce vendredi 17 avril, sur toutes les plateformes de streaming. 2 extraits de l’album étaient déjà connus : Où tu étais et Pulsion5 nouveaux morceaux restent donc à découvrir. A l’origine, Lunatique devait rassembler plus de titres, mais la chanteuse a décidé de ne pas attendre l’après-confinement pour produire les derniers tracks manquant, et a préféré sortir ce mini-album pendant le confinement. “Les gens sont confinés, un peu de musique ça peut faire du bien,” nous explique Melina.

Melisa SDK – Lunatique :