En plein confinement, des scènes particulièrement violentes filmées à Villeneuve La Garenne et La Courneuve ont circulé sur les réseaux sociaux ce samedi. Entre bavure policière et règlement de compte tragique, les internautes ont vivement réagi !

Ce samedi 18 avril au soir, plusieurs vidéos relatant 2 évènements tragiques survenus en banlieue parisienne sont venus agiter la Toile. 2 incidents dramatiques, l’un à La Courneuve, l’autre à Villeneuve la Garenne, et captés par les smartphones de témoins ont créé la confusion. Mais si les internautes ont crié à la bavure policière dans les 2 cas, il s’avère que l’un des drames n’était qu’un fait divers, résultat d’un règlement de compte à l’arme blanche à La Courneuve. Dans l’autre cas, à Villeneuve, on pourrait venir tristement allonger la longue liste des bavures policières dans notre pays… Confinement ou pas.

À LIRE AUSSI: Villiers-le-Bel : un jeune meurt en moto, la police mise en cause

Un bavure à Villeneuve La Garenne ?

Même si on le rappelle, dans la situation de crise sanitaire mortelle que nous traversons, le respect du confinement est primordial, le non-respect de cette mesure de sécurité ne doit pas non plus engendrer des drames d’un autre genre. On le rappelle également souvent, une partie des agents des forces de l’ordre ont des pratiques peu convenables qui malheureusement conduisent à ce qu’on appelle plus communément des bavures. C’est ce qui semble s’être produit ce samedi soir à Villeneuve La Garenne lorsqu’un jeune homme qui se déplaçait à moto, sans casque et malgré le confinement, a croisé la route d’une patrouille de police qui circulait dans un véhicule banalisé.
Si le garçon à 2 roues méritait d’être verbalisé, il a malheureusement été victime d’une interpellation abusive qui lui a couté cher. Il a grièvement été blessé à la jambe. En effet, selon les témoins sur place, les policiers arrivés à hauteur du motard auraient ouvert la portière de leur voiture en mouvement, coinçant le garçon sur sa moto contre un poteau au bord du trottoir, et lui auraient en partie sectionné la jambe.
Une situation dramatique, et irréversible pour le motard, qui n’aurait jamais dû se produire, et même si ce dernier était en infraction. Face à cet incident, la foule sur place s’est rapidement retournée contre la police, comme les internautes sur les réseaux sociaux ulcérés par les vidéos postées par les témoins sur place.

Dans la foulée, avec un discours mesuré, Dosseh a tout de suite montrer toute son indignation devant le comportement de la police, et ce qui paraît être une énième bavure, en postant un vidéo dans sa story Instagram. Le rappeur n’a pas hésité à s’inquiéter des répercutions de ce genre de débordement par les agents de police, qui à force, risque de soulever la population et créer de nouvelles émeutes. “Comme en 2005” précise-t-il, après la mort de Zyed Benna et Bouna Traoré à Clichy-sous-Bois.

Un fait divers à La Courneuve

Quelques minutes après les vidéos dévoilant le violent accident impliquant la police à Villeneuve, ce sont d’autres vidéos qui circulaient sur les réseaux. Celles d’un homme gisant au sol, alors que des policiers s’affairaient autour du corps. Dans la confusion, les internautes ont rapidement évoqué une autre bavure policière, reprenant des commentaires de témoins expliquant que l’homme avait été blessé par balles, par des policiers ayant fait usage de leur arme  à feu. Mais alors que les menaces à l’encontre des flics se multipliaient, la situation à La Courneuve s’est clarifiée. En réalité, la blessé à terre (on en sait pas si il a succombé à ses blessures au moment où nous écrivons ces lignes) a été victime d’un règlement de compte au couteau devant un commissariat. Les policiers sur place sont alors intervenus pour calmer la situation et appréhender les individus impliquées dans la rixe.

Une soirée difficile donc, surréaliste en cette période de quarantaine, mais terriblement dramatique, quelques jours après qu’un policier de 25 ans à Noisy-Le-grand, qui n’était plus en service, ait tiré sur un voisin (blessé au ventre) qui faisait trop bruit ! Après avoir posté des photos de lui au moment de son pétage de plomb sur Snapchat, il a été mis en examen pour homicide volontaire…