Prenez votre rappeur préféré et affrontez vos adversaires. C’est le speech de Rap Fighters, le jeu qui allie rap et combat à la Street Fighter...

Vous rêviez d’assister à l’octogone – avorté – entre Booba et Kaaris ? Alors que les clashs ont toujours animé le rap game des 2 côtés de l’Atlantique (jusqu’à se conclure quelques fois par des drames), vous avez toujours imaginé des combats entre les Mc’s du rap français, un peu comme les Mc’s du label Def Jam dans Vendetta en 2003, Def Jam Fight For NY en 2004 ou Def Jam Icon en 2007  ? C’est maintenant possible avec la nouvelle application Rap Fighters. Le nouveau jeu de combat à l’intérieur d’une cage met en scène plusieurs célébrités du paysage musical francophone. Il est disponible depuis vendredi 24 avril sur App Store et Google Play. Le but ? Combattre dans l’arène en choisissant parmi 12 personnages issus de la scène médiatique hexagonale…

https://www.instagram.com/p/B_U9hhPnbwF/?utm_source=ig_web_copy_link

Le rap français en mode combattant

Que ce soit outre-Atlantique ou en France, les rappeurs s’adonnent quelquefois à des clashs verbaux qui peuvent même se conclure par des rixes. Depuis NTM et IAM, Busta Flex et Expression Direkt ou Mc Jean Gab’1 et Kery James, à l’altercation Benash/Sultan, au beef Maes contre Gims, l’embrouille Sofiane vs Lacrim ou le plus réputé Booba/Kaaris conclu par la bagarre d’Orly, le public a toujours été friand de ce genre d’affaires. Sans doute frustré de ne pas avoir assisté à l’octogone entre l’interprète de Pitbull et Zongo le Dozo, un développeur a mis en place ce jeu où l’utilisateur choisit sa vedette et affronte un adversaire.

Quelques membres phares des clashs des dernières années dans le milieu du rap français y sont réprésentés. On note l’absence de Rohff. Au casting : Booba, Maes, Gims, Jul, La Fouine, Kalash, Aya Nakamura (seule figure féminine du jeu), Sofiane, Lacrim et Kaaris forment les 10 Mc’s français. Le boxeur Quarteron également en beef avec B2O, et l’animateur Cyril Hanouna font partis eux aussi des combattants. Chacun possède un petit surnom original. La Belette pour La Fouine, Yaya Sauce Samouraï pour la chanteuse de Djadja, Ratpi pour Booba, Zongo pour Kaaris, Maître Gifles, Maïs, etc…

Rap fighters
Rap Fighters

Une application à développer

Le jeu ne dispose que d’un seul mode de jeu et se révèle être assez vieillot, peu fluide comme si on faisait un retour en arrière dans le monde des jeux vidéo, mais l’initiative reste drôle. Pour tous les amoureux de combat et de rap, l’application est téléchargeable. Si le buzz continue de grandir, peut-être pourrions-nous voir d’autres artistes apparaître à l’intérieur de cet octogone… Booba, lui s’est essayé au jeu dès sa mise en ligne et devinez quels combattants il a choisi de faire s’affronter ?