Tandis que The Last Dance, la série documentaire sur les Chicago Bulls et sa star Michael Jordan cartonne, l’actrice Carmen Electra s’est confiée sur son passé avec Dennis Rodman, autre joueur emblématique de l’équipe à cette époque…

Pendant que les fans de basket se replongent dans l’historique saison 1997-1998 des Chicago Bulls, des histoires et anecdotes de cette période faste refont surface. La playmate Playboy, danseuse, chanteuse et actrice des années 1990, Carmen Electra s’est ainsi indirectement retrouvée mêlée à la promo de The Last Dance. En interview pour le LA Times, interrogée sur le documentaire d’ESPN, elle a affirmé : “Revoir Dennis sur un terrain m’a fait monter les larmes aux yeux” ! En effet, la série documentaire The Last Dance a fait revenir 1001 souvenirs à Carmen Electra qui s’est attardée sur sa relation avec l’un des joueurs aussi emblématiques qu’excentriques des Bulls, Dennis Rodman. L’ancienne actrice de la série Alerte à Malibu a fréquenté l’ancien ailier de Chicago, jusqu’à en devenir la compagne pendant plus d’un an. Mais cette romance entre les 2 célébrités a souvent été marquée par de nombreux abus.Dennis avait toujours des rituels à célébrer, et il voulait tout fêter de façon spectaculaire. Nous buvions des verres sans arrêt. Partout où nous allions, les gens suivaient. Vous ne pouviez pas le manquer avec ses cheveux colorés et ses tatouages. Nous allions dans des strip-clubs, puis dans des afters…”
dennis rodman carmen

Anecdotes sur anecdotes

L’ancien professionnel, certainement le plus atypique qu’ait connu la NBA, pouvait rentrer se coucher à pas d’heure, et parfois oublier de se réveiller… Ce qui a valu une anecdote des plus croustillantes que Carmen Electra a raconté : “J’avais la gueule de bois et nous étions nus sur le sol. Dennis se lève pour ouvrir et là, il y a Michael Jordan. Je me suis levée et j’ai essayé de me cacher. Je savais que Dennis avait des ennuis. Ce fut un choc pour moi…” Mais cette histoire déjà suffisamment originale ne reste pas la plus folle pour l’actrice. “Un jour où les Bulls étaient de repos, Dennis a dit qu’il avait une surprise. Il m’a bandé les yeux et nous sommes montés sur sa moto. Quand il a finalement enlevé mon bandeau, nous étions dans le centre d’entraînement des Bulls, au milieu du terrain central,” explique l’ancien mannequin. “C’était fou, comme 2 enfants dans un magasin de bonbons. Nous avons mangé des sucettes glacées dans le frigo et avons fait l’amour à peu près partout. Dans la salle de physiothérapie, dans la salle de musculation, et évidemment… sur le terrain.” De quoi donner des frissons aux joueurs qui usent le parquet de l’United Center…