Alors qu’il doit présenter ce mardi son plan de déconfinement à l’Assemblée Nationale, Edouard Philippe pourrait annoncer que la totalité des manifestations sportives, mêmes à huis clos, seront interdites jusqu’en août.

Au coeur de la gestion de la crise sanitaire actuelle, le Premier Ministre Edouard Philippe doit présenter ce mardi à 15 heures son plan de déconfinement à l’Assemblée Nationale, avec en point de mire la date du 11 mai. Face aux députés, le Premier Ministre devra aborder toutes les composantes de cette crise, parmi lesquels la gestion des évènements culturels et sportifs sur le territoire. Et d’après Le Parisien, Edouard Philippe devrait prendre une décision radicale quant aux compétitions sportives professionnelles puisqu’il pourrait annoncer aux députés l’interdiction de la tenue de matchs, même à huis clos, jusqu’en août. Une décision qui poussera donc, si elle est confirmée, les championnats de France de football à réfléchir à de nouvelles perspectives, tandis que les décideurs du foot en France imaginaient déjà une reprise en juin sous conditions, contre l’avis des supporters.

À LIRE AUSSI: Ligue 1 : les Ultras se mobilisent contre une reprise prématurée

Les classements arrêtés avant la crise ?

L’instance qui régit le football européen avait en effet exprimé il y a quelques jours son souhait de voir les championnats domestiques se conclure avant le mois d’août afin d’enchaîner rapidement par la fin des compétitions de clubs. Si le Premier Ministre français confirme sa décision, les championnats pourraient donc être contraints de se terminer avant leur terme. Dans ce cas, les classements avant la pause forcée pourraient être retenus à moins que, comme l’affirmait la semaine dernière le journal italien La Repubblica, le coefficient UEFA des 5 dernières années soit pris en compte. Autant dire les décisions prises par chacun des pays européens pourraient provoquer quelques mots de tête chez les dirigeants du football européen dans les prochaines semaines.