50 Cent aimerait comprendre pourquoi il fait l’objet d’un tel troll graphique. Un graffiti artiste peint le rappeur au travers d’œuvres plutôt originales…

Qui aime bien châtie bien. Depuis plusieurs jours, un graffiti artiste australien du nom de Lushsux, qui expose son travail sur Instragram, trolle 50 Cent. Véritable artiste de street art, il se plaît à représenter le rappeur et producteur américain à chaque fois sous les traits d’une personnalité différente : le président américain Trump, 6ix9ine, Post Malone, le fondateur de la République de Chine Mao Zedong… Lushsux réalise des fresques gigantesques où on peut apercevoir l’interprète de Candy Shop légèrement modifié. Fier de son taf, il présente ainsi son compte Insta : “Le compte fan N°1 de 5O Cent sur Internet.???? Le 1er et donc meilleur mème d’artiste au monde. ”

50 cent 6ix9ine Kim jong un

50 cent Post malone

50 Cent Trump

50 Cent en a assez !

Malgré qu’elles soient partagées par Fifty lui-même sur son profil Instagram, ces œuvres d’art ne semblent pas lui plaire. Ce qui semblait l’amuser au début, ne le fait plus rire : “Comment cela peut-il se produire ? Quel est le problème de ce mec avec moi ? Putain de fou, j’ai besoin d’un verre.” écrit-il en description d’une nouvelle publication à ce sujet (suivi, astucieusement et bizness oblige, du hashtag de la marque de son cognac #bransoncognac). Il s’énervait quelques jours auparavant concernant ses peintures : “Je voudrais frapper ce MF à l’arrière de sa tête pendant qu’il fait cette merde,” marque-t-il sous son portrait mélangé à celui de Taylor Swift.

Il se demande pourquoi l’artiste a une fascination pour lui, mais avoue son talent et se demande bien comment il fait ces fresques si rapidement. “C’est un connard, mais comment fait-il pour aller si vite ? Très bien, il a du talent, mais pourquoi m’a-t-il choisi ?” inscrit-il en description du portrait le représentant sans dents avec pour légende : “Trop de voyages à la confiserie” (en référence au morceau Candy Shop du rappeur).

50 Cent, le trolleur trollé

Habitué aux clashs et aux piques avec des rappeurs comme Ja Rule, Rick Ross ou French Montana, Curtis James Jackson semble désarçonné quant à ces représentations en mode street art, et si fidèle à la culture hip-hop. Prend-il vraiment cela au sérieux ou trouve-t’il au fond la démarche amusante ? Difficile de connaître le fond de la pensée de Fifty, mais il continue de partager le travail de l’artiste. Ce qui fait une publicité monstrueuse à ce dernier ! L’intérêt pour ses caricatures devraient sans aucun doute se multiplier si le rappeur continue de les reprendre. 

À LIRE AUSSI: Ja Rule clash à nouveau 50 Cent : “J’ai influencé Fifty musicalement !”

Pour l’anecdote, Ja Rule, éternel ennemi de 50 Cent, a envoyé un message privé à Lushsux en le décrivant comme son nouvel artiste préféré.