La période de crise sanitaire n’empêche pas les fans de toquer aux portes des stars. Billie Eilish en a fait les frais…

Dans la carrière d’une célébrité, il faut savoir se protéger contre les fans trop intrusifs. C’est limite comme avec le Coronavirus, elles doivent savoir adopter des gestes barrières. Alors qu’Eminem se retrouvait nez à nez avec un homme dans son propre salon en fin de mois d’avril ou encore avec Chris Brown et une femme dans son jardin en mars, c’est Billie Eilish qui a dû gérer une situation incongrue en compagnie de sa famille. Depuis le 4 mai, la jeune artiste n’est plus tranquille malgré le confinement. En quarantaine dans sa résidence familiale où se trouve son père, l’acteur Patrick O’Connell (avec qui elle doit lancer une émission sur Apple Music) , l’interprète de Bad Guy s’est faite harceler par un fan trop obsessionnel. Un homme de 24 ans, du nom de Prenell Rousseau, s’est rendu par 7 fois dans la maison familiale de son idole.

billie eilish et son pere
Billie Eilish et son père, Patrick O’Connell
À LIRE AUSSI: Eminem, confiné chez lui, tombe nez à nez avec un cambrioleur !

Un fan veut rentrer sans autorisation

Le père de la jeune américaine de 18 ans a refusé l’accès au fan en lui demandant de sortir de la propriété à plusieurs reprises, mais cela n’a pas suffi. “Alors qu’on attendait notre équipe de sécurité, Monsieur Rousseau est resté sous notre porche, il s’est assis et s’est mis à lire un livre, tout en continuant un monologue. Mon père lui a demandé à plusieurs reprises de partir, mais il a refusé,” a inscrit Billie Eilish en revenant sur les faits dans sa déposition. Arrêté par la police à plusieurs reprises, le jeune homme a continué à revenir sur les lieux voulant à chaque fois rencontrer la star.

billie eilish
Billie Eilish aux Grammy Awards 2020

Et la distanciation sociale ?

L’intrusion étant non-violente, les policiers n’ont pas la possibilité d’enfermer les délinquants, auteurs de ce genre d’infractions, en raison du Covid-19. De ce fait, Billie Eilish a obtenu une ordonnance de restriction d’un juge, qui empêche l’homme d’approcher à moins de 200 mètres de la chanteuse. Outre l’infraction, pour intrusion dans une propriété privée, Prenell Rousseau ne disposait pas toujours d’aucun masque (excepté à 2 reprises) ni de gants. Des accessoires pourtant indispensables afin de respecter la distanciation sociale en cette période… Ce qui ne doit pas être la préoccupation première de ce monsieur !