Alors que la totalité des joueurs du club bianconero ont accepté une baisse provisoire de leur salaire en raison du Coronavirus, Adrien Rabiot aurait décidé de ne pas rejoindre l’effectif, de retour à l’entraînement, afin de montrer son mécontentement.

Largement pénalisé par la crise sanitaire qui touche le monde depuis plusieurs mois maintenant, le football tente de s’adapter afin de limiter ses pertes financières déjà importantes. Comme beaucoup de grands clubs, la Juventus a ainsi choisi de négocier avec ses joueurs et son staff technique afin d’obtenir de leur part une baisse provisoire de leur salaire, ce qu’ils ont accepté puisque Cristiano Ronaldo et ses coéquipiers ont accepté de renoncer à 4 mois de salaire. Un beau geste que n’a visiblement pas vraiment approuvé un certain Adrien Rabiot, qui commençait pourtant à se faire une place de choix dans le groupe de Maurizio Sarri.

Rabiot en grève ?

Ainsi, le quotidien italien La Stampa affirme dans son édition du jour que l’ancien joueur du PSG, qui s’était déjà largement fait remarquer pour son attitude négative, aurait tout simplement refusé de rejoindre Turin alors même que les entraînements collectifs doivent reprendre la semaine prochaine. Rabiot, qui doit donc renoncer à environ 30% de ses 8 millions d’euros annuels, aurait donc fait le choix -en concertation avec sa mère et agent- de rester confiné et de se lancer dans une grève personnelle. Pas sûr qu’il s’agisse de la meilleure façon pour convaincre un club particulièrement bien structuré et qui ne rigole pas vraiment avec les écarts de conduite. D’autant qu’avec un leader comme Cristiano Ronaldo à sa tête, beaucoup auraient pu imaginer que les plus jeunes, à commencer par Rabiot, puisse apprendre de la classe du Portugais. Visiblement, le français en a décidé autrement, ce qui pourrait clairement assombrir son avenir de l’autre côté des Alpes…