Tony Yoka et Estelle Mossely accueillent un nouveau venu au sein de leur petite famille composée d’un 1er garçon… Félicitations !

Et de 2 ! Le champion olympique de boxe est papa d’un 2ème petit garçon ! Sa femme, Estelle Mossely a accouché ce jeudi 7 mai 2020. “Notre bébé est né. Le 7 mai 2020 à nouveau une date gravée ! 3 kilos 800 pas de record battu, mais je voulais un petit bébé, voilà je l’ai eu.” écrit-elle ce samedi 9 mai. Un couple de sportifs heureux qui mérite les félicitations pour leur nouveau fils prénomé Magomed.

Tout va pour le mieux

Quant au boxeur, il remercie sa femme et tous ceux qui les ont comblés de messages bienveillants suite à cette naissance. “Merci à Estelle Mossely et félicitations encore une fois un accouchement comme une championne. Merci à tous pour vos messages et profitez de vos familles,” s’exprime-t-il sous une publication Instagram, où il s’affiche en papa fier sur la même photo qu’avait postée Estelle plus tôt, tenant le bébé pour la 1ère fois.

En fin d’année 2019, la sportive française avait annoncé leur rupture alors que la jeune femme déclarait être enceinte et souhaitait le meilleur à venir à Tony Yoka. Une séparation de courte durée puisque les 2 tourtereaux fêtaient en janvier leur anniversaire de mariage. L’amour brille désormais de 1000 feux dans une relation comblée par 2 enfants, dont le 1er fils Ali, né an août 2017, va bientôt atteindre ses 3 ans. Déjà très proche de son fils aîné, le papa ne peut que se satisfaire de l’arrivée de ce nouveau petit bonhomme.

Le ring attendra

A 27 ans, Tony Yoka devait effectuer sa rentrée sur le ring le samedi 14 mars au Madison Square Garden de New York, mais faute d’adversaire son 1er combat aux Etats-Unis avait dû être annulé.

En attendant de remonter sur les rings, le couple de boxeurs peut s’adonner à temps plein à leur nouvelle occupation de père et mère qu’ils ont connu une 1ère fois en août 2017. La venue au monde du petit Magomed a suscité les félicitations en commentaire, de nombreuses célébrités, dont le champion du monde Lucas Hernandez, l’artiste Mokobé, Noah Lunsi, Tonio Life, ou même le journaliste Pierre Ménès.