Alors qu’elle a largement fait parler d’elle ces derniers mois avec le succès de plusieurs singles, Doja Cat se retrouve désormais au cœur d’une polémique en raison de propos racistes particulièrement graves qu’elle aurait tenus dans le passé.

A 24 ans, Doja Cat a définitivement vu sa carrière s’envoler ces derniers mois. Un très gros succès qui s’est cette fois fois matérialisé ces dernières semaines avec la sortie du remix de son titre Say So, en collaboration avec Nicki Minaj, classé parmi les titres les plus écoutés du Top Singles du Billboard. Une preuve de plus de l’énorme engouement existant autour de la jeune femme originaire de Los Angeles, qui a néanmoins vu son passé ressurgir ce week-end. Plusieurs internautes sont parvenus à retrouver de nombreux éléments mettant en lumière des propos racistes que Doja Cat a tenu, elle qui est métisse. Tout commence en 2015, après la mort de Sandra Bland, arrêtée violemment par la police, puis qui se serait suicidée dans sa cellule. Face à une situation loin d’être amusante, la rappeuse, qui était inconnue à l’époque, avait alors sorti un titre intitulé Dindu Nuffin, une expression péjorative se moquant des afro-Américains ayant des ennuis avec la justice. On la voit ensuite apparaître dans des chats vidéos dans lesquels elle se retrouve au milieu d’hommes racistes faisant des blagues sur sa couleur de peau, sans que cela ne la gêne puisque Doja Cat va même jusqu’à en rajouter et en redemander…

Un passé plutôt très sombre que beaucoup ont relié à une vidéo postée il y a 2 semaines sur TikTok et dans laquelle elle évoque Beyoncé sans citer exactement son nom, puisqu’elle prononce “Beyonkey”, ce qui fait dire à beaucoup qu’il s’agirait de la contraction du nom de la chanteuse et du terme “singe” (Monkey en anglais).

Elle tente maintenant de s’expliquer

Forcément en difficulté face aux éléments ressortis, Doja Cat a pris quelques jours avant de publier une longue lettre d’excuse, dans laquelle elle tente aussi de fournir au public quelques justifications. Elle affirme notamment n’avoir jamais été impliquée dans des conversations racistes dans ce genre de chats, ce que les éléments, mais aussi le témoignage d’anciens participants contredisent. Elle explique ensuite que l’emploi du terme Dindu Nuffin n’était pas destiné à blesser quiconque, mais était plutôt destiné à parler d’une expérience personnelle lorsqu’une personne avait utilisé ce terme pour la toucher. Bref, c’est une défense déjà très contestée qu’a tenté de mettre en place la rappeuse, qui risque de subir fortement les conséquences de ses propos… le hashtag #WeAreSorryDoja, par exemple, a déjà fait surface…

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Doja Cat (@dojacat) le

“Je veux parler de ce qu’il se passe sur Twitter. Depuis que je suis enfant, j’ai utilisé des chat rooms pour être plus sociable. Je n’aurais pas dû être sur certains de ces sites mais personnellement, je n’ai jamais été impliquée dans des conversations racistes. Je m’excuse auprès de tous ceux que j’ai offensés… Je suis une femme noire. La moitié de ma famille est noire et originaire d’Afrique du Sud et je suis très fière de mes origines. En ce qui concerne le vieux titre qui a refait surface. Ce n’était lié à rien d’autre qu’à mes expériences personnelles. Il a été écrit en réponse à tous ceux qui ont utilisé ce terme pour me blesser. J’ai essayé de changer le sens de ce terme, mais j’admets que c’était une mauvaise idée d’utiliser ce terme dans ma musique. Je comprends que j’ai de l’influence et de l’impact et je prends tout ça très au sérieux. Je vous aime tous et je suis désolée de vous avoir fait de la peine ou de vous avoir blessés. Ce n’est pas mon genre et je suis déterminée à le prouver à tout le monde à partir de maintenant. Merci”