Tandis qu’il se baladait non loin de son domicile de Brooklyn, KJ Balla a été la victime d’un drive-by. Le rappeur est décédé quelques heures après à l’hôpital.

Le rap new-yorkais est de nouveau endeuillé par la disparition de l’un des siens. Ce dimanche 24 mai, les médias américains nous apprenaient le décès de KJ Balla, de son vrai nom Noel Kennedy, abattu non loin de son domicile situé à Brooklyn, ce vendredi 22 aux alentours 22 heures. D’après le New York Daily News, si les raisons de ce meurtre restent très floues, les circonstances semblent elles très claires puisqu’il a été tué lors d’un drive-by shooting. Touché au torse et au bras, alors qu’il discutait avec un autre homme de 26 ans également blessé, et rapidement transféré au Brookdale University Medical Center, KJ Balla sera prononcé mort peu de temps après son admission, alors qu’il n’était âgé que de 23 ans seulement. Une nouvelle d’autant plus triste qu’il y a 1 mois, le jeune rappeur sortait un nouveau single, partagé avec Jay Gwuapo, intitulé Back to Back dans lequel il clamait “ne pas pouvoir mourir dans la rue”. Si sur Spotify ses titres Switch the Game et Strangers ont plutôt bien fonctionné, son morceau Cookin’ Up, publié en 2017, avait lui atteint 1,8 millions de vues sur YouTube.

KJ Balla & Jay Gwuapo – Back To Back :

Un 2ème rappeur abattu en moins d’un mois à Brooklyn

Forcément mis en avant selon leur réussite, les rappeurs semblent bien être des cibles à New York. Le 10 mai dernier, c’est Nick Blixky, rappeur de 21 ans qui était abattu par balles, toujours à Brooklyn, pour des raisons qui restent mystérieuses. Interrogée par la presse, la mère de KJ Balla a évoqué sa tristesse tout en parlant de “la jalousie et l’envie” que provoquait son fils chez certains, ce qui l’a peut-être conduit vers la mort…

À LIRE AUSSI: Le jeune rappeur, Nick Blixky, tué par balles à New York !