Une colère monstre s’est déclenchée après le décès de George Floyd, causé par l’arrestation ignoble d’un policier de Minneapolis…

Que ce soit en France ou outre-Atlantique, la rage monte de plus en plus envers les forces de police qui enchaînent arrestations musclées sur bavures. Aux Etats-Unis, et plus précisément à Minneapolis, grande ville du nord du pays, dans l’Etat du Minnesota, des policiers ont arrêté brutalement un quadragénaire pour des délits mineurs. L’homme Noir, est alors plaqué au sol sur le ventre et un membre des forces de l’ordre l’immobilise avec un genou sur le cou (tandis qu’il est menotté). Alors que la scène a lieu dans la rue, au regard de tous, une vidéo est réalisée par un des spectateurs : on y voit une scène horrible où George Floyd, un afro-Américain, répète pourtant ne plus pouvoir respirer, et agonise. Une séquence terrible qui ressemble tout simplement à une mise à mort effectuée par un homme Blanc, et qui rappelle une fois de plus les heures les plus sombres de l’Histoire américaine, et de la ségrégation. En plus de l’avoir menotté, le policier ne réagit pas lorsqu’il voit George Floyd perdre conscience et ne plus bouger, alors qu’un témoin de la scène demande de prendre son pouls. A côté de lui, un autre policier reste immobile. Une situation scandaleuse, alors qu’on se demande comment de tels faits sont encore possibles en 2020. A plusieurs reprises, le policier va même demander à l’homme à terre de se lever et de rentrer dans le véhicule, alors qu’il continue de le maintenir au sol son genou sur lui, en train de l’étouffer. Malgré l’arrivée d’une ambulance sur les lieux, George Floyd perd la vie. Avertissement : des images, ci-dessous, peuvent être choquantes.

 

Manifestations dans les rues

Dans les rues de Minneapolis, la colère gronde. Cette vidéo a déclenché auprès de la communauté afro-Américaine une vague de manifestation et de rébellion, mais aussi de tous ceux ne pouvant plus supporter les violences policières. Des milliers de personnes s’indignent et demandent justice, quelques-uns portant des T-shirts et des pancartes avec le slogan “Black Lives Matter” et des affiches suppliant la police “d’arrêter de tuer des Noirs”. Des affrontements ont eu lieu.

Beaucoup se sont recueillis, et la famille de la victime a dénoncé une arrestation excessive, inhumaine et raciste. Celle-ci rappelle celle d’Eric Garner en 2014, interpellé à New-York et tué par un policier suite à une arrestation musclée et une strangulation, qui a fait naître le mouvement militant Black Lives Matter (La vie des Noirs compte).

Les coupables licenciés

Sur Twitter, le maire de Minneapolis, Jacob Frey, a annoncé le licenciement immédiat de 4 policiers liés à ce drame. “Les 4 agents de police de Minneapolis impliqués dans la mort de George Floyd ont été renvoyés. C’est la bonne décision”, annonce-t-il. Dans une conférence de presse, il affirmait qu’”être Noir aux Etats-Unis ne devrait pas être une condamnation à mort.”

Une enquête du FBI va être ouverte. L’avocat de la famille de George Floyd n’est autre que l’avocat des proches d’Ahmaud Arbery, un joggeur Noir tué par 2 blancs en février, dont la vidéo tournait sur les réseaux sociaux récemment.

 

À LIRE AUSSI: Affaire Ahmaud Arbery : 2 suspects arrêtés, les stars se mobilisent