Pour la 3ème nuit consécutive, la ville de Minneapolis a été le théâtre d’émeutes en réaction au meurtre de George Floyd par des policiers. Un commissariat de la ville a notamment brûlé, tout comme de nombreux bâtiments.

La tension continue de s’amplifier à Minneapolis. 3 jours après la mort de George Floyd, un homme noir de 46 ans tué lors d’un contrôle de police très violent, la ville du Minnesota a vécu sa 3ème nuit d’émeutes. En marge des manifestations, toujours aussi nombreuses afin de réclamer justice dans cette nouvelle affaire de violences policières, plusieurs magasins ont ainsi été pillé et détruits, voir même brûlés, tandis que des affrontements entre forces de l’ordre et manifestants ont éclaté. Un commissariat a également été incendié durant la soirée après que les policiers qui protégeaient les lieux, menacés par des lancers de projectiles, aient déserté les lieux. L’incendie, impressionnant, était d’ailleurs visible à plusieurs kilomètres à la ronde.

Si le coeur de la révolte se trouve donc au nord des Etats-Unis, de nombreuses villes ont été le théâtre de manifestations et de violences. A Los Angeles, plusieurs véhicules des forces de l’ordre ont été attaqués tandis qu’à Phoenix, le principal bâtiment de la police a été la cible de projectiles. La situation est encore plus tendue à Louisville, dans le Kentucky, où la police a tiré à balles réelles afin de disperser des manifestants, dont certains s’en prenaient à des véhicules officiels. S’il est évidemment très tôt pour faire des bilans, plusieurs morts ont déjà été recensés un peu partout à travers le pays et des centaines de bâtiments ont flambé. Face à la situation, le Minnesota a été le 1er Etat a décrété l’état d’urgence, tandis que Donald Trump a lui émis l’idée de faire appel à l’armée afin de permettre un retour rapide au calme…