S’il a été, dès la fin des années 2000, l’un des phénomènes du rap français, Mister You a en parallèle connu des années sombres, entre trafic de drogues et prison. Un passé très compliqué sur lequel il est revenu en évoquant sa cavale, qui a duré de 2007 à 2009.

Aujourd’hui âgé de 36 ans et toujours très actif en terme de musique, Mister You aura marqué toute une génération d’auditeurs à partir de la fin des années 2000. Arrivé comme un Ovni sur la scène du rap français, le rappeur parisien va notamment se faire remarquer en sortant en 2009 sa mix-tape Arrête You si tu Peux, un titre destiné à narguer la police alors même qu’il se trouve en cavale depuis près de 2 ans. Un épisode judiciaire très suivi, couplé à un talent indéniable pour le rap, qui vont le porter très haut pendant plusieurs années et lui permettent d’être toujours apprécié et écouté aujourd’hui par une partie du public. Et s’il s’est plusieurs fois exprimé sur cette cavale, YouGataga a profité de son passage dans l’émission Thérapie, dont la 3ème saison sera prochainement diffusée sur Vice TV, pour revenir sur cette période très particulière…

À LIRE AUSSI: Mister You s’explique après son arrestation [Vidéo]

De la cavale au succès

You a ainsi profité de cette entretien avec Fernando de Amorim pour expliquer à nouveau le contexte de cette cavale : “Mon parcours est assez atypique, dans le rap français ça a été du jamais vu, dans le sens où j’étais connu au-delà de la musique […] J’étais pas un grossiste, j’étais pas Pablo Escobar, mais voilà, la débrouille quoi […] Des petits deals pour subvenir à mes besoins, à défaut de travail, d’études… Je me suis retrouvé en cavale, et ça a été médiatisé…”. Il poursuit : Quand on se dit, qu’on doit retourner en prison, c’est toujours un peu chiant. Donc à l’époque j‘ai préféré fuir, surtout parce que je commençais à avoir une renommée dans le rap. Donc je me suis dis : “c’est ça ou la prison , donc je me suis mis en cavale. J’ai commencé à fuir mes problèmes de justice, mais pas pour en créer d’autres, justement, j’ai qu’enregistré pendant cette période. J’ai enregistré plusieurs albums pendant cette période et j’ai lancé le concept : Arrête-you si tu peux”. Dès lors, la machine Mister You sera lancée, après un passager derrière les barreaux il signera en maisons de disques, et le phénomène continuera de prendre de l’ampleur au fur et à mesure des mois, changeant le destin d’un artiste qui n’aurait peut-être jamais fait parlé de lui s’il avait accepté son arrestation…