Après le meurtre de George Floyd le 25 mai, la situation s’aggrave dans les rues aux Etats-Unis. Il y a d’abord le choc, l’émoi et maintenant la révolte. Entre manifestations, émeutes et scènes de pillage, l’Amérique vit des heures sombres que les forces de l’ordre ont du mal à contenir…

De Minneapolis à Atlanta, Detroit, Houston, Miami, Boston, Washington, Los Angeles ou New York la situation empire. Le peuple est dans la rue pour exprimer leur ras-de-bol face au racisme et au comportement violent de la police. Un mouvement de protestation qui a débuté après la mort de George Floyd, 46 ans, de la main d’un officier de police (Derek Chauvin) qui vient d’être arrêté, après avoir été limogé comme ses 3 collègues qui l’accompagnaient lors du drame. Une nouvelle bavure policière, écœurante, à mettre sur le compte de ces agents qui semblent ne pas pouvoir contenir leurs comportements déviants et leurs pulsions meurtrières, notamment lorsqu’il s’agit de la communauté noire aux Etats-Unis. Et alors que la famille de la victime demande justice, dans la rue la population demande des comptes… et se fait justice.

À LIRE AUSSI: Etats-Unis : George Floyd meurt suite à son arrestation très violente par la police [Vidéo]

De Minneapolis à Brooklyn

Si tout a démarré à Minneapolis, la situation a vite dégénéré et les manifestations se sont multipliées pour se dérouler dans toutes les grandes villes américaines, de Rodeo Drive à Berverly Hills à Brooklyn dans New York… C’est d’ailleurs à Brooklyn, ce samedi soir, que s’est déroulée cette scène impressionnante où la police fait face à des manifestants. Alors que la colère gronde autour de 2 véhicules du NYPD, qu’une foule agitée les encerclent, l’un puis l’autre décident de foncer dans la foule… Une nouvelle scène choquante, alors que la situation prend de proportions très inquiétantes rappelant les pires heures des soulèvements sociaux aux States (Watts en 1965, Los Angeles en 1992…). Ces derniers jours, on a aussi pu voir des policiers pris à partie et des voitures de polices incendiées, d’où l’affolement des agents qui prennent des risquent inconsidérés…

Face à cette séquence qui a fait le tour des réseaux sociaux, les politiques réagissent… différemment. Bill de Blasio, le maire ne New York a pris la parole pour défendre la police, estimant qu’il ne fallait “pas accabler les officiers qui essayent de faire face à une situation absolument impossible… J’aurais aimé que les policiers aient trouvé un approche différente, mais commençons par le commencement : les manifestants dans cette vidéo ont fait la mauvaise chose en entourant la voiture de police, point final.” D’autres demandent aux policiers d’agir avec plus de discernement. Comme l’élue démocrate, Alexandria Ocasio-Cortez, qui a condamné le comportement de la police et les déclarations du maire de New York qualifiées d’inacceptables. Pour elle : Conduire des SUV dans une foule de gens ne devrait jamais, jamais être normalisé. Peu importe qui le fait, peu importe pourquoi.”

À LIRE AUSSI: Mort de George Floyd : artistes et célébrités réagissent…

Manifestations pacifiques mais aussi de nombreuses scènes d’émeute, d’affrontement avec les forces de l’ordre, d’actes de vandalisme et pillages, l’Amérique est en feu. En réponse, et alors que les images et vidéos venant de tout le pays circulent sur les réseaux sociaux et dans les médias, les Etats instaurent des couvres-feu et des unités de l’armée sont déployées dans les rues…