Le joueur de football US, Colin Kaepernick, et Cardi B, se sont exprimés au sujet de la nouvelle crise et les tensions raciales qui secouent l’Amérique…

Depuis ce 25 mai à Minneapolis, les émeutes se sont multipliées dans tous le pays. Et l’histoire se répète, alors que Donald Trump préfère montrer du doigt le mouvement ANTIFA. Après la mort de George Floyd, un homme noir tué par un policier blanc, Derek Chauvin, devant les caméras des passants, les manifestations se transforment en émeutes violentes, avec ses dérapages et ses pillages. Lassés de ces injustices beaucoup trop répandues dans le pays, des manifestants montrent leur colère et réclament justice, mais aussi la fin des violences policières et du racisme dans le système. Des magasins pillés, un commissariat brûlé, des affrontements entre les policiers et les contestataires, des couvres-feu, l’armée dans la rue, voilà la situation apocalyptique que traverse le pays qui a déjà vécu de nombreuses crises similaires (Watts en 1965, Los Angeles en 1992…).

À LIRE AUSSI: Minneapolis : les émeutes continuent, un commissariat incendié

Colin Kaepernick soutient la cause

Comme la population, de nombreuses personnalités s’étaient montrées choquées de l’arrestation qui a coûté la vie au quadragénaire afro-Américain ce 25 mai à Minneapolis, et réclamaient une justice. Colin Kaepernick, joueur de football américain en NFL (qui ne joue plus depuis 3 ans), s’est lui-aussi exprimé sur les manifestations violentes. Au regard de son engagement, qui mieux que lui pouvait se le permettre ? Connu pour avoir plié le genou lors de l’hymne américain en 2016, dénonçant par ce geste les violences policières, il a apporté sur les réseaux sociaux tout son soutien à la rébellion : “Lorsque la civilité mène à la mort, la révolte est la seule réaction logique. Les appels à la paix vont pleuvoir, et quand ce sera le cas, ils tomberont dans l’oreille d’un sourd, car votre violence a amené cette résistance. Nous avons le droit de riposter !” .

Il y a quelques jours, Lebron James a justement pris en exemple la photo de Colin Kaepernick agenouillé, pour illustrer le combat contre le racisme et les violences policières.

À LIRE AUSSI: George Floyd : Quand la police fonce sur la foule à Brooklyn ! [Vidéos]

Quand Cardi B s’exprime sur les violences

Cardi B a également donné ses impressions à la suite des nombreux pillages et scènes de violences. “Ils pillent au Minnesota et autant je n’aime pas ce type de violence, c’est ce que c’est. Trop de marches pacifiques, trop de hashtags tendances et aucune solution ! Les gens se retrouvent avec aucun choix.” explique l’interprète de I Like It.

Cette dernière s’est embrouillée avec Tomi Lahren, une présentatrice de télé et femme politique conservatrice. La commentatrice ne comprend pas les actions violentes de la population. “Comment le pillage, les émeutes et la destruction de votre propre communauté rendent-ils justice à quiconque ?” se questionnait-elle.

Au tweet ci-dessus, Cardi B a répondu directement : “Comment cibler, profiler, battre et assassiner des hommes noirs sans conséquence équivaut à servir et à protéger ?” avant de se demander qui donne justice à ces victimes et comment avoir confiance envers les flics. “Occupez-vous de vos affaires et mangez votre salade !”, balance-t-elle à Tomi Lahren comme pour lui clouer le bec…

Mais le femme engagée en politique ne se laisse pas faire et a, de nouveau, réagi au tweet de la rappeuse : “Voler des téléviseurs et tout le reste chez Target (une chaîne de magasins, Ndlr) et mettre le feu à AutoZone va sûrement résoudre le problème. Exactement ce dont le pays qui se remet d’une crise économique, avait besoin maintenant”. Ce n’est pas la 1ère fois que les 2 femmes s’écharpent sur les réseaux sociaux. En 2019, elles avaient déjà échangé au sujet de Trump et du gouvernement américain…

Tomi Lahren a également adressé un message à Colin Kaepernick suite à sa déclaration (en début d’article) : “Veuillez me dire comment le vol de téléviseurs et le pillage de magasins font progresser la justice sociale”. Celle qui fustige le comportement des manifestants, pense que ces violences ne sont pas la solution. Mais la question que soulève Cardi B demande une vraie réflexion : est-ce que les mouvements pacifistes ont permis des progrès sur le sujet qui est soulevé aujourd’hui ?