Tandis que certains clubs ont demandé à leurs joueurs de faire des concessions sur leurs salaires en raison de la crise du Coronavirus, Dimitri Payet s’est expliqué dans la presse alors qu’il a refusé de voir ses prochaines rémunérations diminuées.

Comme dans tous les domaines du divertissement, le sport professionnel, et en particulier le football, est destiné à vivre plusieurs mois compliqués en raison de la crise sanitaire que traverse actuellement la planète. Dans cette optique, la plupart des clubs ont demandé à leurs joueurs de réduire leurs salaires afin d’atténuer les pertes financières importantes liés à l’arrêt des compétitions et donc de la diffusion ou de l’exploitation du stade ou des boutiques. Ainsi, du côté de la Juventus Turin, Cristiano Ronaldo et ses coéquipiers ont accepté de ne pas recevoir leurs salaires de mars, avril, mai et juin (soit 90 millions d’euros) afin que tous les employés soient normalement payés. Du côté du Real Madrid, les dirigeants pourraient réduire de 30% les émoluments globaux des joueurs sur l’année, ce qui représente là aussi une très grosse somme. Une solution qui ne plaît pas à tout le monde, comme Adrien Rabiot qui avait séché la reprise de l’entraînement avec la Juve, ou encore Dimitri Payet, qui a expliqué ce week-end les raisons pour lesquelles il a refusé de voir son salaire baissé.

À LIRE AUSSI: Juventus : Adrien Rabiot en grève pour protester contre la baisse de son salaire ?

“Mon rôle est de défendre mes intérêts”

Ainsi, dans les colonnes du Journal de la Réunion, le milieu offensif de l’OM a justifié son choix, lui qui touche près de 500 000 euros bruts par mois : “Tout le monde s’est exprimé sur le sujet. Ma position était claire et nette. Le joueur que je suis est aussi père de famille. Comme toute personne, j’ai des crédits importants à honorer, des engagements à tenir. Mon rôle est de défendre mes intérêts et ceux de ma famille, sans pour autant mettre en péril le club pour qui tout le monde connaît mon attachement”. Des commentaires qui ont provoqué de nombreux débats ce week-end sur les réseaux sociaux, entre ceux qui trouvent la position de Payet indécente et ceux qui estime que les joueurs ont des contrats et que ces derniers doivent être respectés. Si l’attitude de l’ancien nantais et stéphanois est discutable, elle a au moins le mérite d’être franche.