Ce mardi 2 juin a lieu le Blackout Tuesday, un événement créé en hommage à George Floyd, et en réaction à sa mort et au racisme enraciné dans la société américaine…

Des milliers de personnes manifestent dans les rues aux Etats-Unis pour lutter contre les violences policières et le racisme, mais aussi pour rendre justice à George Floyd, cet américain tué par un policier en lui bloquant la respiration par le maintien de son genou sur la nuque. Mais alors que les réactions arrivent de partout et que la révolte a remplacé les manifestations, certains proposées des idées originales pour manifester leur colère. Ce 2 juin, une initiative a été lancée par 2 femmes noires américaines, dont Jamila Thomas d’Atlantic Records et Brianna Agyeman (anciennement à Atlantic Records) de Platoon. Elles ont invité toutes les maisons de disques à suspendre leur activité ce mardi, en utilisant dans un 1er temps le hashtag #TheShowMustBePaused.

À LIRE AUSSI: George Floyd : Quand la police fonce sur la foule à Brooklyn ! [Vidéos]

L’industrie musicale en berne

C’est donc toute l’industrie musicale américaine qui se met en pause afin de réfléchir à la solidarité en ces temps de lutte contre le système, et le racisme. Ainsi, Warner Music Group, Universal Music, Sony Music, et toutes leurs filiales stoppent leur activité. Des labels indépendants participent aussi au mouvement. Une action tout à fait cohérente au vu de la stigmatisation constante envers la communauté noire…

View this post on Instagram

#TheShowMustBePaused

A post shared by Universal Musica (@universalmusica) on

“Dans le respect du Blackout Tuesday de l’industrie de la musique le 2 juin, nous allons suspendre nos travaux; reprogrammer et/ou annuler des réunions internes et externes. C’est une journée organisée pour la réflexion et le changement concret. Nous sommes solidaires de la communauté noire. Nous sommes solidaires pour soutenir toutes les communautés minoritaires et nous opposer à toutes les inégalités et injustices.” (Universal)

View this post on Instagram

#BlackLivesMatter

A post shared by Sony (@sony) on

“Etre silencieux face à la violence et le racisme vécus par les Noirs, c’est être complice. Nous sommes solidaires aujourd’hui et chaque jour avec la communauté noire. Mais les actions sont plus parlantes que les mots. Nous travaillons dur pour nous assurer que chez Sony, nous faisons plus que simplement déclarer que nous sommes des alliés […]” (Sony)

Une initiative qui paraît finalement logique et nécessaire tant l’industrie de la musique doit à la communauté noire. On pense à la naissance des genres musicaux devenus populaires, et qui ont construit la musique américaine, que ce soit à travers le jazz, le blues, le rock, la soul, le funk, l’electro ou encore le hip-hop, tous sont nés du génie de la culture afro-Américaine. Quoi de plus normal que de s’en souvenir et de soutenir ses “aînés”. “L’industrie de la musique est une industrie de plusieurs milliards de dollars. Une industrie qui a profité principalement de l’art noir” est-il expliqué dans un communiqué du site theshowmustbepaused. “Ce n’est pas seulement une initiative de 24 heures. Nous sommes et serons dans ce combat à long terme. Un plan d’action sera annoncé,” expliquent les 2 femmes à l’origine de #TheShowMustBePaused.

the show must be paused

L’iniative est soutenue

Ce Blackout Tuesday a été suivi par de nombreux artistes, comme Mick Jagger ou Rihanna. Sur les réseaux sociaux, célébrités ou simples inconnus partagent une photo noire pour soutenir le mouvement. MTV ainsi que les chaînes de jeunesse et de musique Viacom CBS dont Comedy Central, CMT et VH1, s’arrêtent pendant une durée de 8 minutes et 46 secondes (il s’agit du temps où l’officier s’est agenouillé sur George Floyd) à 17 heures selon le fuseau horaire.

C’est navrant de voir l’Amérique se déchirer à nouveau sur des questions de race. Demain, je me tiens avec mes collègues artistes et j’observe le blackout mardi pour lutter contre la discrimination raciale et l’injustice sociale. Je prie pour qu’au-delà de ce jour, nous puissions tous travailler ensemble pour surmonter cette haine et cette division et commencer à guérir la douleur et la souffrance que tout le monde ressent dans le pays. Nous le devons aux générations futures.

Les plateformes de streaming en pleine lutte

Du côté des plateformes de streaming, comme Spotify, Apple Music, Youtube Music, ou Amazon Music, celles-ci rejoignent bien évidemment le combat. Sur Twitter, ces entreprises ont communiqué leur soutien constant à la cause, et profitent de cette journée du 2 juin pour, elles aussi, agir pour la communauté noire…

Nous soutenons la communauté noire – nos employés, nos partenaires, artistes et créateurs – dans la lutte contre le racisme, l’injustice et les inégalités. Ce n’est pas le moment pour le silence.

“Le mardi 2 juin, Apple Music observera le Blackout Tuesday. Nous utiliserons cette journée pour réfléchir et planifier des actions pour soutenir les artistes noirs, les créateurs noirs et les communautés noires.”

“Nous sommes solidaires contre le racisme et la violence.”

“En solidarité avec la communauté noire – nos collègues, artistes, auteurs-compositeurs, musiciens, producteurs et auditeurs de musique, Amazon Music observera le Blackout Tuesday mardi pour écouteur, apprendre, et trouver d’autres moyens d’agir dans la lutte continue contre le racisme.”

YouTube Music a même promis un don d’1 million de dollars contre l’injustice sociale : “Nous sommes solidaires contre le racisme et la violence. Lorsque des membres de notre communauté souffrent, nous souffrons tous. Nous promettons un million de dollars pour soutenir les efforts visant à lutter contre l’injustice sociale,” est-il inscrit sur Twitter.

Outre ces messages, des playlists pour prôner les artistes noirs ont été publiées sur les plateformes, comme la playlist Black Lives Matter sur Spotify. Ces playlists affichent pour la plupart des images noires et certaines listes de lectures comprendront une piste de silence de 8 minutes et 46 secondes. 

spotify

 

La France alimente les réseaux

Même si l’actualité chaude de la situation se déroule outre-Atlantique, le racisme est partout présent dans le monde. Du côté de la scène musicale française, une vague d’artistes suit l’initiative et se met aux couleurs du mouvement. Ainsi, de nombreux artistes et rappeurs comme Ninho, Maes, Shay, Jul, Heuss l’enfoiré, Niska, Médine et d’autres, publient un écran noir sur leur profil Instagram.

View this post on Instagram

✊✊🏻✊🏽✊🏾✊🏿

A post shared by Maes LDS (@maes_packm) on

View this post on Instagram

#blackouttuesday ✊🏻✊🏼✊🏽✊🏿

A post shared by SHAY (@shayizi) on

View this post on Instagram

✊🏻✊🏼✊🏽✊🏾✊🏿

A post shared by Heuss L'enfoiré (@heuss_lenfoire) on

View this post on Instagram

✊🏽✊🏽

A post shared by Monsieur Sal ☠️ (@niska_officiel) on

View this post on Instagram

#blackouttuesday✊🏾

A post shared by LUNETTE 2 SKI (@dinor_rdt) on