3 jours après le drame de Minneapolis, une scène de brutalité policière a été filmée en France, à Paris, et rappelle celle qui a conduit à la mort de George Floyd…

Pas plus tard que ce jeudi 28 mai en France, une arrestation des forces de l’ordre a été réalisée dans des conditions semblables à celles de George Floyd – l’homme noir tué sous les coups d’un policier blanc à Minneapolis. Cette fois-ci la scène se déroule à Paris : une interpellation vers 21 heures dans le 20ème arrondissement a été confirmée ce jeudi par la Préfecture de police alors qu’une vidéo tournait sur les réseaux sociaux. Et tandis que la situation est particulièrement tendue outre-Atlantique entre émeutiers et hommes de loi, un policier de la capitale française semble avoir pris “exemple sur Derek Chauvin” (le meurtrier de George Floyd) en utilisant une technique d’immobilisation qui est désormais problématique. Pour rappel, George Floyd a été tué il y a une semaine après qu’un policier l’ait plaqué au sol, menotté, en le maintenant au sol bloqué au niveau de la nuque avec son genou, l’empêchant de respirer (pendant plus de 8 minutes). Cette nouvelle vidéo montre tout simplement qu’en France, la même technique est utilisé par la police…

Une arrestation en rappelle une autre

La scène a lieu entre la rue Léon-Frapié et la rue des Fougères dans le 20ème arrondissement parisien. D’après la Préfecture de police, cette intervention s’est produite après la résistance de l’individu, suite à un 1er contrôle d’identité. “Des faits de conduite malgré une annulation de permis de conduire, de conduite sous l’emprise de stupéfiants et d’un état alcoolique, et d’outrage et rébellion” sont mentionnés. Un des policiers bloque l’individu avec un genou sur son cou, avant de le prendre par les jambes. “Regardez comment il écrase sa tête” signale un témoin. Une altercation différente par ses charges, mais qui rappelle celle de George Floyd par le moyen d’arrestation utilisé. Danielle Simonnet, conseillère de Paris, a demandé une enquête interne et sollicite le défenseur des droits.

danielle simonnet

La lutte continue

Le rappeur Kalash a réagi d’une simple publication Instagram, mettant lui aussi en évidence une corrélation entre l’arrestation de Minneapolis et celle de Paris. Il souligne un racisme criant de vérité. Il accompagne son post de 2 smileys, une flamme et un cochon (en référence aux flics surnommés “les porcs”).

View this post on Instagram

🐷🔥

A post shared by KALASH (@kalash972) on

La militante antiraciste et sœur d’Adama Traoré, Assa Traoré (à l’initiative de la manifestation de ce mardi 2 juin devant le Palais de justice de Paris), a également partagé la vidéo en dénonçant, une fois de plus, les violences policières. “Aujourd’hui, cette scène se passe en France dans le 20ème arrondissement, Amara Touré subit la même violence. Les médias français, ils ont condamné les Etats-Unis hier. Aujourd’hui c’est chez vous en France, il faut aussi condamner !”, explique-t-elle avant d’encourager les gens à filmer les arrestations douteuses des forces de police.