Quelques jours après une manifestation qui a réuni plusieurs dizaines de milliers de manifestants à Paris, la justice a annoncé son intention de procéder à l’audition de 2 témoins importants.

Voilà un rebondissement qui pourrait considérablement relancer le dossier Adama Traoré. Comme le réclamait la famille de ce dernier depuis le début de l’enquête censée déterminer les causes de sa mort, la justice a expliqué, dans un courrier adressé à l’avocat de la famille, vouloir procéder à l’audition de 2 témoins capitaux de l’affaire. Parmi eux, la personne chez qui Adama, décédé le 19 juillet 2016, a été retrouvé par les gendarmes qui ont procédé à son interpellation après avoir échappé à un 1er contrôle. Le second témoin, une jeune femme qui a assisté à l’arrestation mais n’a jamais été interrogé, a elle plusieurs fois démenti la version des gendarmes. La justice explique également dans ce même courrier vouloir procéder à ces auditions au début du mois de juillet.

Selon RTL, qui a révélé l’information, cette demande a été faite au lendemain de la manifestation organisée par le comité de soutien à la famille d’Adama Traoré, qui a réuni plus de 25 000 personnes devant le Tribunal de Paris. Un rassemblement pacifique où de nombreux artistes et personnalités sont venir soutenir Assa Traoré dans sa quête de vérité quant à la mort de son petit frère. Visiblement, l’initiative s’est révélée payante et la justice a décidé de reprendre l’enquête là où elle l’avait laissé. Reste à savoir si ces auditions changeront la face d’une enquête largement critiquée par la famille Traoré.

À LIRE AUSSI: Aya Nakamura, Sadek, Kalash… de nombreux artistes présents à la manifestation de soutien à la famille Traoré