Ce dimanche 7 juin, Damso défilait dans les rues de Bruxelles aux côtés de milliers de personnes contre le racisme et les violences policières…

Parmi tous les pays à suivre le mouvement de contestation initié aux Etats-Unis, pour demander justice après le meurtre de George Floyd, ce week-end, c’est en Belgique et notamment ce dimanche après-que les gens étaient descendu dans la rue pour exprimer leur colère. Face à ce fléau qu’est le racisme, toujours bien encré dans nos sociétés modernes, et pendant que les populations descendent dans les rues aux 4 coins du monde, aux States, des répercussions de ces manifestations commencent à se faire sentir. Tandis qu’en France, l’affaire Adama Traoré bénéficie d’une nouvelle exposition dans les médias, à Minneapolis, par exemple, le maire serait en passe de démanteler ses services de police. Et si toutes ces marches ont un seul but : lutter contre les inégalités raciales, ces dernières sont souvent la raison même des violences policières. C’est ainsi que la Belgique, elle aussi, s’est levée pour apporter son soutien au mouvement Black Lives Matter et à la lutte contre ces dérives sociétales. Dimanche 7 juin, environ 10 000 personnes manifestaient de manière pacifique dans les rues de Bruxelles au départ du Palais de Justice, avant que des heurts mêlant scènes d’émeutes et confrontations avec les forces de l’ordre ne viennent entacher le bon déroulement de l’évènement. Au final, les autorités ont annoncé plus de présent à 239 arrestations. Au cœur de la foule un rappeur bien connu de la scène francophone : Damso ! Au milieu des pancartes Black Lives Matter, avant les échauffourées,, le belge a défilé masque sur le visage passant pratiquement incognito.

damso manifestations

damso manifestations

À LIRE AUSSI: Minneapolis : le conseil municipal annonce son souhait de démanteler sa police

Damso, le racisme en ligne de mire

Par le passé, Damso a forcément déjà évoqué ce thème du racisme dans plusieurs de ses morceau. Tout de suite, on pense à l’intro de Lithopédion avec ces paroles dures, mais tout à fait évocatrices de ce ras-le-bol : “C’est rien de bien méchant, il m’a juste traité d’nègre des champs/Mais c’est rien d’bien méchant, j’ai juste niqué sa mère sur le champ”. Que ce soit dans d’autres morceaux comme Mosaïque Solitaire où il dit :  “Casser la gueule des racistes”, ou Mucho Dinero avec un “Pas plus raciste que le j’ai un ami noir (j’connais)”, il ne manque jamais de placer quelques punchlines comme pour rappeler que le combat contre le racisme n’est jamais fini.

Outre son engagement auprès de la communauté noire, le rappeur belge qu’on a retrouvé avec le single Oeveillé puis entedu sur la mix-tape M.I.L.S 3 de Ninho, sur le 5ème track baptisé Promo, prépare toujours son nouveau projet, QALF

Ninho feat. Damso – Promo :