Suite à un accord avec la justice, Kodak Black a vu de nombreuses charges supprimées de son dossier pour possession d’armes, lui évitant près de 15 ans supplémentaires derrière les barreaux.

Les ennuis judiciaires de Kodak Black pourraient bientôt prendre fin. Alors que le rappeur originaire de Floride doit encore purger 24 mois d’emprisonnement, lui qui a été condamné en novembre 2019 pour avoir menti sur plusieurs informations officielles, il faisait toujours face à des charges de possession illégale d’armes à feu. Un nouveau dossier qui lui faisait craindre une autre condamnation, pouvant s’élever jusqu’à 15 ans de prison, mais que son avocat est finalement parvenu à enlever de son dossier suite à un accord avec la justice. XXL affirme ainsi que Kodak pourrait ainsi sortir d’ici un an, à condition qu’il passe sa dernière année dans un centre lui permettant de soigner ses addictions, notamment aux drogues. Un choix expliqué et justifié par l’homme en charge de la défense du rappeur, Bradford Cohen, au média américain : “A la fin de la conversation, ils étaient inquiets qu’il ne puisse pas se faire soigner, comme demandé par la justice, avec une affaire en cours et dans une prison de sécurité maximale. Ils sont d’accord pour dire que la chose la plus juste est de rejeter l’affaire pour qu’il puisse aller en désintoxication et dans une prison de sécurité plus faible”.

À LIRE AUSSI: Kodak Black en difficulté : “Ils sont en train de me tuer lentement en prison” !

La fin du calvaire ?

Cette nouvelle permettra sans aucun doute au rappeur de mieux vivre sa fin de peine, lui qui a plusieurs fois fait parler de lui ces derniers mois. Via des messages postés sur les réseaux sociaux, il a plusieurs fois affirmé avoir été tabassé par des gardiens de prison à la suite d’altercations. Une situation qui a même poussé sa mère à s’exprimer, assurant que son fils était en train de mourir lentement et menaçant de se suicider si la justice ne lui venait pas en aide. Ses appels ont visiblement été entendus et Kodak pourrait donc retrouver dès l’an prochain un semblant de liberté…

À LIRE AUSSI: Kodak Black agressé par des gardiens de prison ?