L’ex-officier Derek Chauvin, accusé de meurtre au second degré a fait sa 1ère comparution devant la justice alors que les américains pleurent Georges Floyd…

Lundi 8 juin, soit 2 semaines après le meurtre de George Floyd, la comparution de son assassin a eu lieu à distance. L’ex-policier, Derek Chauvin, 44 ans, était en direct de la prison fédérale à haute sécurité d’Oak Park Heights, où il a répondu pendant à peine 11 minutes aux différentes questions du Juge Denise Reynolds qui se trouvait avec les avocats au tribunal d’Hennepin, à Minneapolis. Celle-ci a fixé sa caution à 1,25 millions de dollars ou un million de dollars sous condition, soit le maximum autorisé par la loi. Les conditions sont notamment la renonciation à son arme et son insigne, son avocat et lui-même n’ont d’ailleurs pas objecté. Le dossier de Derek Chauvin, rendu public par la ville de Minneapolis montre qu’en 19 ans de carrière, l’ex-officier de police a reçu 18 plaintes à son encontre, sur 19 dossiers concernants des interpellations violentes l’impliquant, sans jamais être inquiété. Une carrière en dent de scie qui a officiellement pris fin après cette 1ère comparution… Mais surtout, en tenant compte de tous les chefs d’inculpation, Dereck Chauvin risque jusqu’à 75 ans de prison.

À LIRE AUSSI: George Floyd : les 3 autres policiers présents lors de l’interpellation mortelle poursuivis pour complicité

Un procès attendu

La pré-audience a été fixée au 29 juin et abordera le fond du dossier. Derek Chauvin ainsi que ses 3 collègues, poursuivis pour complicité, (dont la caution a été fixée à 75 000 dollars) comparaîtront devant la justice. Ce procès déjà très attendu, l’est d’autant plus que la déferlante médiatique qui entoure cette affaire est importante. Les manifestations de soutien et de protestation qui ont lieu depuis le drame sont sans précédents, ce qui rend la procédure judiciaire plus complexe. L’avocat de la défense Mike Brandt, présent lors de la comparution de Derek Chauvin, déclarait à CNN : “Je ne peux pas imaginer une affaire qui ait générer autant de publicité”, avant d’ajouter : “Le défi sera d’essayer de trouver un jury qui ne sera pas biaisé dans cet Etat. Ce sera compliqué”. Il s’attend d’ailleurs à ce qu’Eric Nelson (l’avocat de Derek) essaye de faire déplacer le procès dans un autre Etat.

Les funérailles de George Floyd

Cette comparution précédait l’enterrement de George Floyd qui a commencé par une cérémonie à Houston (sa ville natale) ce lundi, à l’église de The Foutain of Pray, et qui a permis au public de venir se recueillir sur le cercueil avant l’enterrement qui a eu lieu ce mardi avec les amis proches ainsi que la famille du défunt. La police a escorté le cortège jusqu’au cimetière de Pearland où George Floyd a été enterré près de sa mère.

de nombreuses marches en l'honneur de George Floyd et anti-racisme seront organisées à 18h

george floyd enterrrement

Ces funérailles se déroulaient en même temps que de nombreux hommages rendus à travers le monde. En France notamment, des marches en l’honneur de George Floyd et contre le racisme sont organisées à partir de 18 heures, bien que les rassemblements soient interdits à cause du Coronavirus. Le ministre de l’Intérieur assurait son soutien à ces initiatives, qui ne seront pas sanctionnées, en déclarant : “Les manifestations ne sont pas (autorisées) dans les faits car il y a un décret du premier ministre dans le cadre de la 2ème phase du déconfinement qui interdit les rassemblements de plus de 10 personnes. Mais je crois que l’émotion mondiale, qui est une émotion saine sur ce sujet, dépasse au fond les règles juridiques qui s’appliquent”.

À LIRE AUSSI: Banksy réalise une œuvre en hommage à George Floyd en brûlant le drapeau américain