Dans un audio diffusé sur les réseaux sociaux, Kaaris a expliqué n’avoir aucun problème avec Da Uzi et son absence d’un futur projet réunissant plusieurs artistes de Sevran. 13 Block et Kalash Criminel ont également réagi à cette affaire.

Ces dernières heures, les réseaux sociaux se sont largement enflammés après que de nombreuses rumeurs évoquant un projet, initié par Da Uzi et son manager et censé réunir de nombreux artistes de Sevran, aient été révélées sur les réseaux sociaux. Celles-ci évoquaient ainsi l’absence de Kaaris, qui n’aurait pas été convié malgré la lumière qu’il a pu ramener sur sa ville ces dernières années. Une situation qui a passablement énervé de nombreux internautes, reprochant à Da Uzi d’avoir “retourner” sa veste après avoir complimenter Kaaris il y a plusieurs mois et à certains, à commencer par Maes, d’avoir “peur” de Booba et donc de ne pas vouloir apparaître aux côtés du Dozo. Face à cela, ce dernier s’est montré ironique sur Snapchat, tandis que Da Uzi et son manager, mais aussi Maes, ont tenu à réagir. L’auteur de Madrina a ainsi une nouvelle fois laissé entendre que Kaaris n’avait rien fait pour la jeune génération de sa ville.

À LIRE AUSSI: Da Uzi et Maes réagissent au boycott de Kaaris sur la mix-tape de Sevran !

13 Block s’en prend à Kaaris, Kalash Criminel veut l’inviter

Si la plupart des artistes de la nouvelle génération venant de Sevran s’entend parfaitement, leur position n’est clairement pas identique quant à Kaaris. Le 13 Block s’est ainsi rallié derrière Maes et s’en est pris à K2A, OldPee et Zed expliquant ironiquement “ne pas le connaître” et lui reprochant d’utiliser leurs expressions. Au contraire, Kalash Criminel a lui soutenu ouvertement Kaaris, avec qui il est en bons termes et a collaboré à de nombreuses reprises, l’invitant même à venir travailler avec lui.

Finalement, Kaaris calme les choses

La tension risque finalement de redescendre après que Kaaris ait lui même choisi d’apaiser la situation. Dans un audio d’une minute, il affirme ne pas en vouloir à Da Uzi, qu’il respecte, tout en respectant le choix de son équipe de ne pas l’inviter sur ce projet. Une prise de parole pleine de bons sens qui permettra sans doute de calmer un peu les discussions autour de lui.