Depuis plusieurs jours, le sujet des bavures et violences policières est au cœur de l’actualité. Tandis que certaines personnalités ont pris la parole pour dénoncer ces faits sur leurs réseaux, Akhenaton était en direct sur BFM TV pour en parler…

Après la mort de George Floyd survenue le 25 mai 2020 des suites d’étouffement provoqué par un policier, mais aussi celle d’Adama Traori dont les suites judiciaires sont toujours d’actualité, de nombreuses personnalités prennent la parole pour dénoncer les violences policières (et le racisme). Et c’est sur BFM TV qu’Akhenaton, le leader du groupe IAM qui vient de dévoiler Astéroïdes, son nouveau projet solo, était invité pour aborder le sujet. Alors qu’un journaliste se trouvait en plateau, l’artiste originaire de Marseille répondait à ses questions par le biais d’un appel en visioconférence. En cette période de manifestations et de tensions entre la police et la population, mais aussi entre le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, et ses services, le sujet était incontournable…

La police ne doit pas être privilégiée

Après que le thème est été introduit, Akh a pris la parole pour exposer son point de vue : “Les sanctions appliquées à la police doivent être aussi élevées que pour les autres citoyens, sinon plus lourdes […] Ils doivent avoir des responsabilités qui sont à la hauteur de leur fonction.” Le membre du collectif marseillais a alors également affirmé que le système français devrait être identique à celui des anglais. En effet, en Angleterre, la notion de “police des polices n’existe pas. Là-bas s’y trouve un service indépendant et coupé de l’Etat qui se charge de sanctionner les forces de l’ordre lorsqu’elles profitent de leur pouvoir et dépassent les limites. Le journaliste évoquera par la suite avec Akhenaton plusieurs dossiers qui ont défrayé la chronique ces dernières années, dont l’affaire Traoré qui a refait surface médiatiquement en cette période de manifestations. Un sujet auquel le rappeur a également donné un avis : “Je les ai toujours soutenus. Je ne suis pas un grand fan des manifestations, car pour moi dans les manifestations le propos se dilue. (…) Mais il faut absolument une justice pour Adama Traoré.

À LIRE AUSSI: Aya Nakamura, Sadek, Kalash… de nombreux artistes présents à la manifestation de soutien à la famille Traoré

L’astéroïde du hip-hop

Si Chill a accepté d’apparaître à l’antenne pour parler politique et société, il est aussi de retour dans le game et en solo, avec un nouveau projet qu’il a annoncé sur ses réseaux depuis quelques semaines. Il s’agit d’Astéroïde, un album conçu avec la structure Just Music Beats (des 2 activistes hip-hop, Oliver et Buddah Kriss), paru ce lundi 8 juin. Un 17 titres sur lequel apparaissent des proches comme Khéops, Infinit’, Veust, Dj Stresh, Dj Daz ou encore le plus français des rappeurs ricains, Napoleon Da Legend.

Rap old-shcool pour les uns, rap de lyricistes pour les autres… 25 ans après son 1er album, Métèque et mat, et pour accompagner ce 6ème opus solo, Akhenaton a dévoilé le clip – chargé en référence à la culture nippon des années 80 – du titre Manu Militari :

Akhenaton x Just Music Beats – Manu Militari :

Akhenaton x Just Music Beats – Astéroïde :