Avant de sortir le puissant 1er extrait de R.I.P.R.O 4, Allez N**** Ta Mère, Lacrim a ressenti le besoin de pousser un coup de gueule, en s’attaquant à des personnalités françaises de droite en story Instagram…

Depuis le face à face NTM x Eric Raoult en 1996 dans l’émission Le monde de Léa, on peut dire que les hommes politiques et les rappeurs ne sont pas sur la même longueur d’onde, plus encore quand les politiciens affichent une étiquette à l’extrême droite, et notamment au Rassemblement National. Juste après l’échange musclé entre Booba et Julien Odoul, cette fois, c’est Lacrim qui s’est attaqué à plusieurs personnalités politiques, dont le fameux Julien Odoul mais aussi Marine Le Pen, et le polémiste Eric Zemmour.

À LIRE AUSSI: Booba tacle le délégué RN et proche de Marine Le Pen, Julien Odoul…

Lacrim lâche des insultes

Dans une story Instagram, lassé de leurs prises de position exécrables et de leur mépris pour les minorités, Lacrim ne mâchait pas ses mots et taclait donc le trio de personnalités politiques : “Si je dis que Julien Odoul, c’est une grosse merde. Est-ce que je vais en prison ? J’ai le droit ?”, demande-t-il à ses 2,4 millions d’abonnés IG. “Si je dis que Marine Le Pen, elle pue de la gueule. Je vais en prison ?” continue-t-il avant d’ajouter une dernière pique au journaliste et polémiste : “Eric Zemmour… Si je dis que c’est un fils de pute, j’vais en prison ?”. Les mots sont lâchés.

 

Des mots “forts qui font forcément référence aux récentes prises de parole de ces personnes politiquement de droite, voire d’extrême droite, sur les affaires Adama Traoré ou George Floyd, en grands défenseurs des forces de police. Julien Odoul, par exemple, liait la mort d’Adama Traoré à son statut de délinquant : “S’il n’avait pas été un délinquant, il n’y aurait pas eu cette interpellation et il n’y aurait donc pas eu son décès. L’enquête et plusieurs expertises ne révèlent aucune culpabilité des gendarmes.”

Booba échange avec Julien Odoul

Mais Lacrim a rejoint par la même occasion son homologue Booba. Ce dernier a eu un échange houleux avec Julien Odoul sur Twitter, alors que l’homme politique partageait une photo des manifestations contre les violences policières, et le racisme, et incluait Booba. “Ils aiment détester la police derrière une banderole militaire. Pourtant, ils composeront tous le 17 sans réfléchir en cas d’urgence. Même Booba n’hésite pas à faire appel à la police quand sa maman est séquestrée. Pas de police, pas de sécurité !” légendait-il la photo dont le message de la banderole affichait : “Tout le monde déteste la police et Julien Odoul”. Surtout le politique faisait allusion à une affaire de kidnapping qui impliquait la mère et le frère de Booba en 2006

Forcément, Booba n’allait pas en rester là et a tout de suite répondu en tweetant : “T’aurais dû les appeler aussi quand tu te faisais insulter ta mère devant ta meuf tel une bonne grosse victime”. A son tour, il attaquait Julien Odoul sur un plan privé, en publiant une vidéo où il se faisait insulter par un individu devant son amie. Kopp a choisi de cacher la tête du membre du RN, avec un émoticone “un gros caca” !

 

Lacrim tease R.I.P.R.O 4

Mais ce vendredi, Lacrim faisait surtout parler de lui grâce à un nouveau morceau. 1er extrait du très attendu 4ème volet de ses mix-tapes R.I.P.R.O 4Allez nique ta mère, est un featuring très énervé avec Soso Maness, dont le clip tout aussi percutant, tourné à Marseille (au quartier de Font-Vert) par Hustler Game vient d’être dévoilé sur YouTube.

Lacrim feat. Soso Maness – Allez N**** Ta Mère :