Dijon est le théâtre depuis ce week-end de violents affrontements. Des dizaines de membres de la communauté tchétchène, parfois armés, ont ainsi été aperçus dans certains quartiers de la ville.

Ce sont des scènes d’une rare violence qui se sont produites ce week-end à Dijon. Plusieurs dizaines de membres de la communauté tchétchène de Dijon ont ainsi été filmés en pleine descente, certains étant armés de bâtons ou de barres de fer. Tout à commencer vendredi avec la destruction d’un bar à chicha, avant que les tensions ne se déplacent directement dans certains quartiers de la ville, dont celui des Grésilles, où une personne a notamment été blessé par balles samedi soir sans que son pronostic vital ne soit engagé. Ce dimanche, un homme a tenté de foncer sur cette foule compacte mais a perdu le contrôle de son véhicule et a été lui aussi transporté à l’hôpital, tandis que plusieurs tirs d’armes automatiques ont été entendus et même filmés par certains habitants, forcément choqués. La police a du faire usage de gaz lacrymogènes afin d’apaiser la situation, tandis que la vice-procureur de la République de Dijon a elle évoqué au moins dix blessés, dont certains dans des états graves.

Les circonstances encore inconnues

Si les circonstances de cette incroyable regain de violence restent encore floues, certains médias locaux affirment que ces scènes seraient une vengeance après qu’un adolescent de 16 ans ait été violemment tabassé. Le dispositif policier a évidemment été renforcé et, si les tensions se sont calmés ce dimanche soir vers 22 heures, la situation sera sans doute observée avec beaucoup d’attention par les forces de l’ordre dans les prochains jours…