Le mythique réalisateur de 63 ans, toujours très engagé, Spike Lee, fait son retour sur Netflix avec Da 5 Bloods, son 2ème film sur le thème de la guerre après Miracle à Santa Anna, en 2008…

2 ans après avoir marqué les esprits avec BlacKkKlansman : J’ai infiltré le Ku Klux Klan (Grand Prix du Jury à Cannes et lauréat de l’Oscar du Meilleur scénario adapté), Spike Lee revient avec Da 5 Bloods (Frère de sang), son 24ème long-métrage. Sans l’avoir anticipé, comme un écho à l’actualité, le cinéaste arrive en plein mouvement Black Lives Matter sur fond de tensions raciales aux Etats-Unis, avec un film qui traite de la place des noirs dans l’histoire de l’Amérique. Sorti exclusivement sur Netflix, ce film raconte les aventures de 4 vétérans afro-Américains de la guerre du Vietnam qui retournent, 50 ans plus tard, dans la jungle tropicale locale afin de retrouver un trésor enfoui ainsi que la dépouille de leur ancien chef d’unité. A l’affiche, on retrouve un habitué des films de Spike Lee en la personne de Delroy Lindo, Chadwick Boseman (Black Panther) ou encore les français Jean Reno et Mélanie Thierry. Un casting séduisant pour un film de 2h30 aussi engagé, et grand public, que son réalisateur. Le tout sur une bande-son dédiée à Marvin Gaye.

Da 5 Bloods – Frère de sang – Bande-annonce :

À LIRE AUSSI: Atlanta : les vidéos d’un autre afro-Américain, Rayshard Brooks, tué par la police…

Spike Lee, le plus engagé des cinéastes

S’il s’attaque à une gros morceau avec la guerre du Vietnam, Spike Lee n’est pas étranger à la réalisation de films tirés de faits historiques qui ont marqué l’histoire américaine, puisqu’il n’est autre que le réalisateur du biopic culte de Malcolm X sorti en 1992. Plus qu’un simple cinéaste, ce fervent supporter des New-York Knicks est surtout un indéfectible défenseur de la cause noire outre-Atlantique. De Do The Right Thing à The Very Black Show en passant par Jungle Fever, la quasi-totalité de sa filmographie dépeint le portrait d’une Amérique rongée par les tensions raciales. Une vision plus que jamais d’actualité après le décès de George Floyd, suivi de celui de Rayshard Brooks, 3 semaines après, le 12 juin, jour de la sortie de Da 5 Bloods. La réaction de Spike Lee ne s’était d’ailleurs pas faite attendre. Le réalisateur a publié, le 1er juin 2020 sur son compte Twitter, une vidéo montrant les agressions policières mortelles sur Eric Garner et George Floyd, tout en faisant le parallèle avec les images de Radio Raheem, personnage de son film culte Do The Right Thing de 1989, qui se faisait déjà tuer par des policiers. Une situation qui ne cesse de se répéter, comme l’indique la phrase introductive de la vidéo. Dans une autre vidéo, et alors qu’il se faisait interviewer sur la situation dans le monde, il saluait les manifestants en France qui se sont associés à la cause…