Tandis que la Premier League a fait son retour ce mercredi soir avec les rencontres Manchester City-Arsenal et Aston Villa-Sheffield United, les joueurs ont décidé de mettre un genou à terre avant le coup d’envoi en soutien au mouvement Black Lives Matter.

Pour leur grand retour sur les pelouses anglaises, les joueurs de Premier League ont décidé de faire entendre leur voix. Après une minute de silence rendant hommage à toutes les victimes du Covid-19 et tandis que tous les maillots étaient tous floqués “Black Lives Matter”, l’intégralité des joueurs, des staffs mais aussi des arbitres présents lors des 2 rencontres de la soirée ont mis le genou à terre pendant quelques secondes avant le coup d’envoi. Un geste politique fort qui rappelle évidemment celui de Colin Kaepernick, ancien quarterback des San Francisco 49ers, qui s’était agenouillé dès 2016 afin de protester contre les violences policières et le traitement des afro-américains. Loin de rejeter l’engagement des joueurs, la Premier League a d’ailleurs relayé et réitéré son message contre le racisme.

City se balade face à Arsenal, David Luiz en grande difficulté

Si le titre de champion d’Angleterre paraît impossible à aller chercher, les hommes de Pep Guardiola ne se sont pas privés d’infliger une correction à Arsenal, s’imposant 3 à 0 sur sa pelouse. Rentré en cours de 1ère mi-temps suite à la blessure d’un coéquipier, David Luiz ne s’est pas vraiment mis en valeur. Auteur d’une erreur sur le 1er but de Raheem Sterling, il a ensuite fait une grosse faute lui valant un carton rouge et provoquant le pénalty du 2 à 0. Autant dire qu’au contraire de Manchester City, en très grande forme pour cette reprise, les Gunners vont devoir travailler s’ils ne veulent pas vivre une fin de saison infernale. Dans l’autre match de la journée, Aston Villa et Sheffield se sont quittés sur un score nul et vierge.